archives:actu:2010 [Enfants de Tchernobyl Belarus]
 




Actualités 2010

Morbidité des adolescents et contamination au Bélarus

Un document officiel des Nations Unies chiffre l'accroissement de la morbidité des adolescents biélorusses netre 1996 et 2006 : les séquelles sanitaires de Tchernobyl s'aggravent avec le temps qui passe !

Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA)(1) La morbidité des adolescents a augmenté au Bélarus.

1 Août 2006

Janvier 2010

Alerte Verte présente son DVD

Deux films documentaires de Wladimir Tchertkoff et Emanuela Andreoli

Vous pouvez consulter une version basse résolution de ces films sur notre site.

Lire la présentation d'Alerte Verte

FILMS !!!

Vous pouvez dorénavant en cliquant ici visualiser en basse résolution ou télécharger les films:
  • Day after Day
  • Hommage à Vassily Nesterenko
  • Le Sacrifice
  • Controverses nucléaires

Le film “Le Sacrifice” a obtenu le Prix du meilleur documentaire scientifique du festival d'Oullins.
voir le superbe texte de Luc Vancheri Docteur de l'EHESS à ce sujet.

Assemblée Générale Novembre 2010

[Yves Lenoir et Alexey Nesterenko signent le contrat n° 46] Vous pouvez consulter ici le compte-rendu de l'AG de novembre 2010, au cour de laquelle notre président Yves Lenoir et Alexey Nesterenko, directeur de l'Institut de radioprotection BELRADont signé le contrat n° 46, et voir quelques photos ici



Exposé d'Alexey Nesterenko

Novembre 2010

alexey.jpg
Alexey a fait une présentation du travail passé et en projet de BELRAD, le 19 novembre en conférence de presse, et le 20 novembre en Assemblée Générale d'Enfants de tchernobyl bélarus.

Voir le diaporama


Le Monde Diplomatique

Le Monde Diplomatique vient de publier un article concis, percutant et clairement argumenté sur les conséquences de Tchernobyl. Vous pouvez le télécharger ici au format pdf

LE DNIEPR

Deux contes de notre ami Paul Roullaud, initiateur de l'action devant l'OMS à Genève !

Paul Roullaud, auteur, vous propose ses deux contes pour tous âges. Les fonds recueillis grâce à leur vente seront reversés à l'Institut Belrad.

Les Quatre Enfants du Soleil et de la Mer

Le Fils du Roi

Pour recevoir par courrier postal ces deux livres, il faut adresser un courrier à Paul Roullaud avec un chèque joint de 15 euros libellé à l'ordre de Enfants de Tchernobyl Bélarus.
Adresse de Paul Roullaud :
Bourlinguette
44530
Guenrouët

Rapports d'étude ATLAS

Présentation des rapports d'étude ATLAS 1 et ATLAS 2 (octobre 2010)

;#;Consulter ces rapports d'étude;#;

     Ces rapports rendent compte des travaux exécutés sous contrats entre Enfants de Tchernobyl Belarus et l'Institut de radioprotection BELRAD

     Ils ont été en grande partie traduits en anglais, même si la traduction porte souvent sur une version condensée.

     Nous les présentons pour que les lecteurs un peu avertis des questions de radioprotection puisse trouver une information chiffrée et datée sur les contaminations corporelles d'un grand nombre d'enfants vivant dans des districts sérieusement contaminés par les retombées radioactives de l'accident de Tchernobyl et sur le bénéfice apporté par les cures de pectine de pomme.

     Les lecteurs moins avertis pourront se rendre compte de l'importance du travail effectué et de l'usage fait des sommes collectées et envoyées par ETB. Ils en percevront l'intérêt grâce aux représentations graphiques de type « avant-après » de la distribution des charges corporelles des enfants.

     Les rapports entre les deux partenaires sont contractuels, ce qui a le double avantage de permettre à BELRAD de respecter toutes les exigences de la législation biélorusse et, pour ETB, celui d'avoir une parfaite transparence sur les transferts de fonds vers le Belarus (nécessité absolue pour satisfaire tout contrôle fiscal).

     Il convient de souligner qu'aucun travail équivalent n'a été conduit par quelque agence de radioprotection officielle que ce soit, biélorusse, étrangère ou internationale (OMS). La doctrine officielle de la radioprotection s'en tient à l'affirmation que les doses engagées sont trop faibles pour que la santé des popultions en soit affectée.
     L'évolution désastreuse de la santé des enfants touchés par Tchernobyl, observée depuis fin 1988 et qui se perpétue dans les classes d'âge nées après l'accident, est mise sur le compte de l'anxiété et de la pauvreté. Ainsi un traitement psycho-social devrait facilement améliorer la situation. Que cette approche ne conduise qu'à des échecs renouvelés ne pose en aucune façon question, officiellement du moins. La restauration de l'image de marque de l'industrie nucléaire a un prix. Et elle est prioritaire.

;;#Yves Lenoir;;#

URGENT : APPEL AUX DONS

;#; ~$ La radioactivité ne prend pas de vacances $~ ;#;


     Chères Amies, chers Amis, membres, donateurs, soutiens et partenaires d'Enfants de Tchernobyl Bélarus,

     Merci de bien vouloir lire attentivement le message suivant.

     Alexey Nesterenko, Directeur de l'Institut de Radioprotection BELRAD et Vive-Président de notre association, m'a récemment fait part des difficultés que BELRAD risquait de rencontrer pour payer les salaires du personnel passé le mois d'août. Que ce problème ne trouve pas de solution serait catastrophique pour l'Institut et l'assistance aux enfants qu'il suit.

               Ci-dessous, une partie de l'équipe de BELRAD fêtant Noël 2009 ;
                              assis au premier plan Alexey Nesterenko.

Dans le dernier bulletin que nous vous avons fait parvenir en juin nous avons insisté sur l'évolution néfaste de la situation économique pour les finances de l'Institut. En effet, conséquence de la crise grecque, l'Euro a perdu environ 15% de sa valeur par rapport au rouble bélarus (aligné sur l'US $). Et le coût de la vie au Bélarus a augmenté de l'ordre de 10% depuis l'Assemblée Générale de novembre 2009 au cours de laquelle les engagements d'ETB envers BELRAD (sous forme de signatures de contrat) ont été votés.

     Par ailleurs, je vous signalais que le montant des versements attendus des autres soutiens de BELRAD hors France, couvrait à peine un mois de salaire, en recul de 50% par rapport aux promesses reçues à la fin 2009.

     Ainsi, nous sommes confrontés à une baisse effective du financement de BELRAD représentant en gros 3 mois de salaire pour l'ensemble des collaborateurs d'Alexey par rapport aux engagements de financement réunis fin 2009.

     Votre générosité n'est pas en cause. En effet, les versements que nous avons pu effectuer entre novembre 2009 et le 21 juillet 2010 se montent à un peu plus de 123 000 €, soit 30 000 € de plus que durant la période équivalente novembre 2008 - juillet 2009. Et ce malgré une baisse de 23 000 € en provenance des fondations. BELRAD a ainsi bénéficié d'une année sur l'autre d'un accroissement de l'ordre de 50 000 € de l'ensemble de votre contributions, accroissement dont environ 60% ont été apportés par des dons exceptionnels. Ainsi plus de 80% des versements effectués aujourd'hui par ETB résultent de votre engagement personnel. Je ne saurais trop vous en remercier.

     Nous devons faire flèche de tout bois. Les contacts avec les fondations et associations partenaires sont relancés. Nous avons quelqu'espoir mais obtenir une décision à ce niveau prend du temps, parfois beaucoup. Et la situation économique ne joue pas en faveur d'un accroissement des contributions, comme nous avons pu le mesurer cette année.

     En tant que Président d'Enfants de Tchernobyl Bélarus, responsable de la tenue de nos engagements envers l'Institut BELRAD et l'Institut de Génétique de Roza Goncharova, je me tourne aujourd'hui tout spécialement vers chacune et chacun d'entre vous. Malgré les difficultés économiques du moment, vous avez prouvé à quel point l'action de BELRAD envers les enfants touchés par Tchernobyl vous tenait à coeur. Nous sommes tous sollicités de toute part. C'est vrai. Cependant je n'hésite pas à vous demander de redoubler de générosité pour BELRAD car il est clair qu'à présent vous êtes les seuls en mesure de lui permettre de franchir cette passe difficile.

     Au nom d'Alexey Nesterenko qui poursuit avec une énergie et un courage magnifiques l'oeuvre de son père, Vassily Nesterenko, je vous remercie pour la réponse que vous apporterez à cet appel.

          Yves Lenoir, Président d'Enfants de Tchernobyl Bélarus

     PS : adresser vos dons à Enfants de Tchernobyl Bélarus, 65 Quai Mayaud, 49400 Saumur

Pour l'indépendance de l'OMS

;#;~$ Participez, signez le manifeste pour l'indépendance de l'OMS !! $~;#;

Vous pouvez signer directement le manifeste ici

Ou vous pouvez d'abord en prendre connaisssance ci-dessous

Désinformation, toujours ...

<note>“Tchernobyl: une histoire naturelle ?” Dernières nouvelles !!!</note>

Compléments après une réaction symptomatique au film “Tchernobyl: une histoire naturelle ?” diffusé par la chaîne franco-allemande ARTE le 25 mai dernier.

Ce film

nous est apparu d'emblée comme un document qui pouvait et allait à coup sûr être exploité par le lobby atomique pour jeter la confusion dans les esprits à propos des séquelles de Tchernobyl. Par ailleurs, il constitue à l'évidence, en soi, une occasion d'approfondir le dossier très complexe des impacts génétiques des pollutions radioactives.

De fait, une semaine plus tard, le 2 juin, dans le magazine « La chaîne Énergie » de l'édition en ligne L'Expansion.com (groupe l'Express.fr), le ci-devant Jacques Foos a publié un long commentaire intitulé :
« Que se passe-t-il aujourd'hui autour de Tchernobyl ? »
Voir l'article dans sa version originale
Au cas où l'article ne serait plus disponible sur le site, en voici une copie


Qui est Jacques Foos ? D'où tient-il l'assurance dont il fait preuve ? Comment a-t-il acquis cette autorité qui lui ouvre toute grandes les colonnes d'un medium de premier rang ? La question n'est pas futile : ce personnage tentaculaire est au cœur du système de communication, de reproduction et de conformation de ces « élites » agrippées à la poursuite d'un nucléaire plus hexagonal que jamais.

Autant aller chercher l'image qu'il veut donner de lui même au sein même de l'institution qui lui a longuement servi, non seulement de paravent scientifique, mais aussi de chaire pour prêcher la religion atomique à des générations d'élèves-ingénieurs et d'étudiants. Il s'agit en l'espèce de la biographie autorisée placée en exergue des actes du colloque « L'Avenir du Nucléaire » organisé en son honneur le 1er Octobre 2008 par l'Union des Ingénieurs du CNAM (Conservatoire nationales des arts et métiers) et par le Conseil National des Ingénieurs Scientifiques de France.

Biographie de Jacques Foos (source CNAM)


Où l'on constate que le souci de ne pas cumuler tout et n'importe quoi n'étouffe guère cet « expert en toutes choses » envahissant. On doit avoir à faire à un véritable génie, une sorte d'Oppenheimer français. Que nenni.

Il faut en effet quelques minutes avec l'aide des moteurs spécialisés dans les publications à caractère scientifique et technique Scopus et scholar.google pour cerner sa production scientifique et technique passée à la postérité.

Le Pr Foos a peu de publications dans les revues à comité de lecture. Sa thèse de 3ème cycle publiée en 1971 n'est citée nulle part (cf. Scopus). Celle de Doctorat, 14 fois, ce qui est peu. En revanche il émarge aux listes d'auteurs d'une kyrielle de brevets pris par COGEMA et AREVA, d'où son immense intérêt à défendre le développement de l'industrie atomique. Son domaine, la chimie nucléaire et la propagande pour le développement de tout usage de la fission, de la radioactivité et des rayonnements, ne lui confère aucune compétence pour apprécier le contenu scientifique (ou plutôt ses carences criantes) d'une émission sur la situation dans la zone interdite autour de Tchernobyl.

Il est navrant que dans notre pays informer sur quelque domaine controversé que ce soit consiste à faire paresseusement appel au “visible self-declared poly-expert” confortablement retranché dans la forteresse technocratique qui le nourrit et l'honore. De ces experts « de haut niveau » dont la renommée reste confinée à l'intérieur des frontières du pays.

Cela-écrit, laissons nos amis et membres de toujours d'E.T.B. la physicienne Bella Belbeoch réfuter la pseudo-science de Jacques Foos et le Professeur Michel Fernex compléter ses premières remarques sur le film. Un échange vivant entre Bella et Michel évoquera pour chacun la démarche qui a présidé à l'élaboration collective de ce petit dossier.

Merci à tous d'en avoir pris connaissance.

;;#Yves Lenoir;;#

Commentaires complémentaires du Pr. Michel Fernex

Réponse de Bella Belbéoch

Echanges entre Bella Belbéoch et Michel Fernex

Désinformation, encore !!!

;#;A propos du film “Tchernobyl, histoire naturelle” diffusé sur Arte
     Analyse par Michel Fernex
;#;

Introduction

Le film Tchernobyl, une histoire naturelle diffusé le 25 mai 2010 par la chaîne franco-allemande Arte a fait l'objet de nombreux commentaires louangeurs, enthousiastes, voire émerveillés.

Diverses séquences présentées de façon très convaincante donnent l'impression que la Vie se débrouille très bien de la situation radiologiquement inédite du territoire. Ce n'est pas dit mais cela coule de source : ailleurs, dans les régions moins touchés, la situation ne doit pas sensiblement être affectée par la présence de radioéléments articiels dans les sols, les plantes et la faune.

Ce film est tout sauf un film d'information scientifique honnête comme certaines personnes filmées le prétendent. Il présente une vision tordue, onirique et propre à engendrer la confusion sur la réalité terrible et complexe de l'altération des processus vitaux sous l'action des radio-éléments absorbés ou ingérés par les organismes vivants.

Le Professeur Michel Fernex nous offre une analyse pondérée car experte des questions soulevées par les images présentées aux téléspectateurs d'Arte.

;;#Yves Lenoir;;#


Quelques éléments d'analyse et remarques sur le film Tchernobyl, une histoire naturelle.
Ce document contient deux films distincts et intéressants tous les deux.

Lire l'article de Michel Fernex

Pour ceux qui n'auraient pas vu le film

Désinformation!!!

;#;~$ Mauvaise controverse concoctée par un nucléophile excité… $~;#;

Les volcans sont une des expressions naturelles de la vie de notre planète…
On peut être ingénieur, et pas ingénieux…
La preuve, certains n'hésitent pas à comparer ce phénomène à la catastrophe de Tchernobyl pour tenter de prouver qu'après tout, ce qu'éructe un volcan est bien plus dangereux que l'explosion d'une centrale nucléaire !!! Que ne ferait-on pas pour être dans les petits papiers des décideurs dans ce domaine…
Peut-être devrions-nous nous cotiser pour offrir à l'auteur de cette énormité un séjour de quelques mois du côté de Pripiat avec pour toute nourriture les ressources locales…

Lisez l'article ici

La réponse de la CRIRAD dans ce fichier met les points sur les “i”.

Accumulation transgénérationnelle des dommages radiologiques chez les petits mammifères chroniquement exposés aux retombées de Tchernobyl

;#;~$ N. I. Ryabokon et R. I. Goncharova $~;#;

Résumé :

Télécharger le pdf

Molitor en Ukraine

~$ Un morceau choisi… $~

“… Après l'arrêt de l'installation défectueuse construite par les Français de Framatome-Areva, la Commission européenne et l'Ukraine discutent aujourd'hui du coût de la nouvelle avec la société américaine Altec. Tout l'argent mobilisé pour sécuriser le site de Tchernobyl contraste avec la pauvreté des moyens dont disposent les populations…” télécharger ici ou
Ecouter en ligne:

Communiqué de presse

;#;~$ Le 24ème anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl $~;#;

La catastrophe de Tchernobyl est la plus grave catastrophe technogène dans l’histoire de l’humanité. Chaque année le 26 avril c’est le jour pour commémorer les victimes de cette tragédie, mais aussi pour tirer des leçons et analyser le progrès dans la liquidation des conséquences de l’accident. Suite à cet accident plus de 145 milles kilomètres carrés de territoire ukrainien, biélorusse et russe ont été irradiés, quelque 5 millions de personnes ont souffert des conséquences de la catastrophe, 5000 localités ont été polluées, parmi lesquels 2218 localités sur le territoire ukrainien avec 2,4 millions de personnes.
Télécharger le texte intégral de ce communiqué

Vigies OMS, le film: "Jour après jour"

Jour après jour

Emanuela Andreoli a réalisé le film “Jour après jour”qui évoque à la fois la catastrophe de Tchernobyl, le sacrifice des liquidateurs, et l'action permanente des vigies au siège de l'OMS.
Vous pouvez le télécharger (format “zip”)en cliquant sur ce lien.
L'application VLC, gratuite, disponible sur internet pour tous types d'ordinateurs, vous permettra de le visualiser, de même que RealPlayer.
Vous pouvez également le voir sur notre page spécialisée

Le mot du président, le 18 avril 2010

Une émission de France Culture très écoutée par les personnes s'intéressant aux questions d'écologie et d'environnement a longuement abordé les thèmes des séquelles de Tchernobyl et du traité entre l'OMS et l'AIEA samedi 17 avril. Il s'agit de « Terre à Terre », préparée et animée par Ruth Stégassy entre 7h05 et 8h.

Son titre :

24ème anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl, l’Impact sanitaire des activités nucléaires : les vigies devant l’OMS.

Vous pouvez télécharger ici l'enregistrement de cette émission, ou l'écouter en ligne en cliquant ci-dessous.

Les personnes intervenant dans l'émission sont bien connues de nous tous : Wladimir Tchertkoff, notre Vice-président chargé des relations extérieures, Paul Roullaud, membre de notre association et initiateur du Collectif IndependentWHO et de la grande Vigie qui, jour après jour depuis le 26 avril 2007 dénonce le traité entre l'OMS et l'AIEA et réclame l'indépendance de l'OMS, Alison Katz, également membre de ETB, dont l'apport à l'action du collectif est inestimable et Christophe Elain, une des chevilles ouvrières des actions du collectif.

L'émission a magistralement rendu compte de la situation insupportable résultant de ce traité contre nature, et, grâce au témoignage de l'intérieur d'Alison, du fonctionnement apparemment aberrant de l'OMS. Ruth Stégassy a du métier. Paul Roullaud a présenté de façon très vivante la création et le rôle rempli par la Vigie.

Nous pouvons néanmoins regretter que l'engagement de Vassily Nesterenko n'ait été qu'à peine évoqué et donc que l'importance historique irremplaçable de son action à la création et à la direction de l'institut BELRAD n'ait pas été soulignée. Par voie de conséquence le soutien d'Enfants de Tchernobyl Bélarus aux activités de BELRAD n'a pas été mentionné, ce qui ne sert évidemment pas l'objectif primordial de notre association : assurer le financement de BELRAD.

Une des rares occasions de faire assez largement connaître notre association a ainsi été malheureusement perdue. C'est d'autant plus regrettable que la synergie entre ETB et le Collectif IndependentWHO tient de l'évidence.

Il «nous» faudra penser une meilleure communication la prochaine fois.

A propos, quand se présentera cette prochaine fois ?…

Enfin, on peut s'étonner que les liens web particuliers auxquels renvoie habituellement chaque émission « Terre à Terre » ne soient exceptionnellement pas accessibles après cette émission, ni même avant le 30 avril, soit après l'ensemble des différents événements organisés à l'occasion du Chernobyl Day 2010.

Transition

;#;~$ Le 13 mars 2010 a eu lieu le renouvellement du conseil d'administration de notre association $~;#;

Vous trouverez ci-dessous les documents correspondant à cette transition

Lettre de Michel Fernex à cette occasion

Chapeau les chapeaux !

Véronique Brulet, tisserande expérimentée, et membre d'Enfants de Tchernobyl Bélarus, a offert de vendre des chapeaux de sa fabrication, en poil de yack, s'il vous plaît, et d'offrir l'intégralité des revenus de la vente à notre association. Elle parle également des enfants de Tchernobyl sur son site. Merci Véronique !

archives/actu/2010.txt · Dernière modification: '21/05/2019 12:30' (modification externe)

URL-courte: http://tinyurl.com/andlggq

Aidez BELRAD, Merci ! Plan du site Aide à la navigation Contactez-nous Informations Légales