base_documentaire:articles-2003:etb-118 [Enfants de Tchernobyl Bélarus]
 

Bookmark and Share




Thresholds of Uncertainty: Radiation and Responsibility in the Fallout

J. Christopher Jolly for the degree of Doctor of Philosophy in History of Science (May 2003)

Télécharger ce document     Visualiser en ligne

     Comme toute thèse, son objet est circonscrit, et dans le temps, et dans les gisements des sources (américaines), et dans l'objet : la controverse complexe dans le monde scientifique américain et dans ses relations avec les media US et l'AEC.

     L'absence d'évaluation du rôle qu'a joué cette controverse dans la constitution des instances onusiennes nouvelles (UNSCEAR et IAEA), et du poids des acteurs déjà impliqués dans les instances existantes, la ICRP et —un peu, très peu même et assez indirectement — l'OMS, s'explique en partie par les limites retenues pour l'exercice.

     De ce fait, juste dans son contexte propre, la conclusion de cette thèse est erronée dans celui du rapport de force qui a dans le même temps — dans les années 1954-57 — présidé au choix de la structure de l'UNSCEAR et à la sélection des délégués US, voire de certains délégués étrangers étroitement liés à des organismes scientifiques américains financés par l'AEC (sur le plan scientifique l'IAEA est suiveuse de l'UNSCEAR en matière de radioprotection).

     Historiquement, la controverse n'est pas épuisée, bien que la génétique ait été quasi évincée des débats : les incertitudes dominent, qu'elles aient persisté ou soient résolues. Et historiquement toujours, l'influence que la génétique avait acquise alors sur le cours des sciences biologiques, les pratiques médicales et le rapprochement entre les deux disciplines —génétique et médecine, ne s'est en rien concrétisée dans la formation des équipes “séminales” de l'UNSCEAR.

     Car, sans qu'il y ait eu sans doute le projet d'exploiter cette controverse pour effectuer un tri entre ceux que l'on ferait entrer dedans et ceux que l'on maintiendrait à l'extérieur (processus analogue à celui des “Cents Fleurs”, historiquement à peu près concomitant et beaucoup plus sauvage…) la conjonction de l'affaire des retombées soulevée par le tir de la bombe à hydrogène Bravo, le 1er mars 1954, et le processus onusien complexe initié par le discours Atoms for Peace de D. Eisenhower le 6 décembre 1953 devant l'AG de l'ONU à NY, un an après l'élection à son premier mandat, a amené chacun des intervenants à exprimer le fond de sa pensée. Et le hasard ne saurait avoir déterminé que ceux dont les idées pouvaient durcir les conditions de la poursuite des essais atomiques et de développement futur de la production d'énergie atomique “pacifique” fussent restés sur la touche. La partie, depuis, se joue sans eux, c'est-à-dire sans que le courant de pensée qu'ils représentaient ait réellement voix au chapitre, sinon soit relayé.

     Cette critique de fin de parcours montre l'importance décisive de Thresholds of Uncertainty: Radiation and Responsibility in the Fallout Controversy à la compréhension de l'histoire de cette période cruciale. Le travail de Christopher Jolly donne à voir par contraste l'indigence de l'historiographie française dans ce domaine, réduite à des mémoires agiographiques, comme celles de Bertrand Goldschmidt (le physicien atomiste qui avait entre deux portes informé De Gaulle sur l'existence du programme de bombe atomique US un peu avant la fin du conflit), ou des récits assez lisses de la trajectoire de tel ou tel, comme les écrits d'André Straus sur la carrière du Dr Henri Jammet, longtemps Chef du Dt de Radioprotction du CEA, membre de la CIPR et de l'UNSCEAR, consultant de l'AIEA et Président de l'Association Mondiale de Radiothérapie… entre autres affiliations simultanées ou se chevauchant allègrement.

     Enfin, on peut regretter que la version complète, plus de 1000 pages, donc certainement assortie d'un outillage universitaire complet, ne soit pas disponible. Il faut se contenter de travailler avec le texte, ses notes et ses références bibliograghiques, 600 pages dans la version de travail “redacted for privacy” trouvée sur internet.

base_documentaire/articles-2003/etb-118.txt · Dernière modification: 2014/02/09 16:56 par emache

URL-courte: http://tinyurl.com/a53lopr

Aidez BELRAD, Merci ! Plan du site Aide à la navigation Contactez-nous Informations Légales