bibliographie [Enfants de Tchernobyl Belarus]
 




Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Les deux révisions précédentes Révision précédente
Révision précédente
bibliographie ['13/04/2019 16:46']
bibliographie ['06/06/2019 12:41'] (Version actuelle)
Name [Sans danger Immédiat]
Ligne 1: Ligne 1:
 +{{keywords>​enfants tchernobyl belarus enfants tchernobyl Belarus Bélarus cesium césium cesium137 belrad ETB nucléaire réacteur radioactivité}}
  
 +~~CLOSETOC~~ ~~NOCACHE~~
 +
 +===== Bibliographie =====
 +
 +==== La Farce Cachée du Nucléaire ====
 +<WRAP prewrap 95% justify>
 +{{popup>:​bibliographie:​farce-cachee.jpg?​160 |}}\\ 
 +
 +Un livre passionnant et accessible, qui révèle les arcanes de l’industrie atomique\\
 +en général et du fonctionnement de nos centrales nucléaires en particulier.\\
 +en vente sur le site de l’association [[http://​sortirdunucleaire.org|//​Sortir du Nucléaire//​]]
 +</​WRAP>​
 +<WRAP clear></​WRAP>​
 +<​html><​hr width=30%></​html>​
 +
 +==== La Comédie Atomique ====
 +<WRAP prewrap 95% justify>
 +{{popup>:​bibliographie:​come_die-atomique.jpg?​160 |}}\\ 
 +Yves Lenoir 2016
 +
 +L'​histoire occultée des dangers des radiations.\\
 +En vente [[boutique-etb|dans notre boutique]]
 +
 +
 +</​WRAP>​
 +<WRAP clear></​WRAP>​
 +<​html><​hr width=30%></​html>​
 +==== Le Crime de Tchernobyl (le goulag nucléaire) ====
 +<WRAP prewrap 95% jutify>
 +{{popup>:​bibliographie:​crime.jpg?​140 ​ |}}
 +
 +//Wladimir Tchertkoff//​\\
 +ED : [[http://​www.actes-sud.fr/​|Actes Sud]]\\
 +ISBN : 2742760428\\
 +En vente [[boutique-etb|dans notre boutique]]
 +
 +
 +++++4° de couverture|
 +Les auteurs de ce livre sont les victimes de la catastrophe de Tchernobyl survenue le 26 avril 1986, dont l’auteur a enregistré les voix dans leurs villages du nord de l’Ukraine et dans les forêts du sud de la Biélorussie. Des millions de paysans pauvres qui mangent quotidiennement du césium 137 avec leurs aliments. Ce sont aussi ces jeunes mères contaminées qui deviennent sans le savoir source de poison pour les nouvelles vies qui se forment en elles. Ce sont ces enfants condamnés qui, s’ils naissent apparemment sains, grandissent mal, car ils se nourrissent de radionucléides matin, midi et soir... Ce sont les “liquidateurs”,​ sauveurs ignorés de l’Europe, envoyés au sacrifice pour éteindre l’incendie de la centrale, qui souffrent de toutes les maladies inconnues de l’atome. Des centaines de milliers sont invalides, des dizaines de milliers sont morts jeunes ou continuent de mourir dans des souffrances inimaginables... Et ce sont enfin les médecins et les physiciens, trop peu nombreux à ne pas se soumettre au lobby nucléaire.\\
 +Le livre rend compte également du combat de deux scientifiques biélorusses qui ont mis en jeu leur carrière, leur santé et leur sécurité personnelle pour venir en aide aux populations contaminées. Dissidents malgré eux, à cause de l’interdit imposé par l’AIEA à la reconnaissance des effets des faibles doses des radiations ionisantes sur la santé, le physicien Vassili Nesterenko et le médecin et anatomo-pathologiste Youri Bandajevsky sont persécutés,​ avec la complicité tacite d’organisations françaises et allemandes, pour s’être opposés au dogme officiel.\\
 +Malgré l’ampleur du désastre prophétique qui faillit rendre l’Europe inhabitable,​ l’atome, à la faveur de la crise de l’énergie,​ revient sur le devant de la scène. On envisage tranquillement de qua- drupler le nombre des 450 réacteurs existant de par le monde. Les Etats-Unis, l’Europe, vont s’y mettre, la France n’est pas en reste, avec l’EPR de Flamanville prévu pour 2011-2012, tandis que la Russie a le projet d’une centrale nucléaire flottante ancrée au pôle Nord...\\
 +Rien moins que des bombes lancées dans le futur, rien moins que l’Apocalypse annoncée!\\
 +Wladimir Tchertkoff, d’origine russe et de nationalité italienne, longtemps journaliste pour la Rai puis la Télévision de la Suisse italienne de Lugano, a réalisé plus de soixante-dix documentaires dont cinq consacrés aux territoires contaminés par Tchernobyl. Il est également secrétaire de l’association Les Enfants de Tchernobyl Belarus.
 +++++
 +</​WRAP>​
 +<WRAP clear></​WRAP>​
 +
 +<​html><​hr width=30%></​html>​
 +==== Désastre nucléaire en Oural ====
 +
 +<WRAP prewrap 95% justify>
 +{{popup>:​bibliographie:​Medvedev.jpg?​150 |}}\\
 +Jaures Medvedev
 + "​Désastre nucléaire en Oural" est une enquête approfondie sur le premier désastre nucléaire de la planète, en 1957 ou 1958, qui a contaminé plus d'un millier de kilomètres carrés, causé la mort de centaines de personnes et transformé une région industriellement développée en une zone extrêmement dangereuse pour des décennies. Jaures Medvedev donne ici aux analystes et aux experts une leçon de détective scientifique.\\
 +<​html>​
 +<a href="​http://​enfants-tchernobyl-belarus.org/​extra/​pdf-divers/​telecharge.php?​pdf=Medvedev.pdf"><​img src="​./​extra/​down_pdf.png"> ​ Télécharger ce document</​a><​br><​br>​
 +<a href="​./​virtubook/​Medvedev7/"​ target="​_blank"><​img src="​./​extra/​book.png">​ Lire le document en ligne</​a>​
 +</​html>​
 +</​WRAP>​
 +<WRAP clear></​WRAP><​html><​hr width=30%></​html>​
 +
 +==== Aldous Huxley, le prophète oublié ====
 +<WRAP prewrap 95% justify>
 +{{popup>:​bibliographie:​huxley.jpg?​160 |}}\\ 
 +Publié par les 
 +[[http://​www.editions-harmattan.fr|éditions Harmattan]])\\
 +
 +Mal-être personnel et vive critique des comportements humains ont conduit A. Huxley vers  une quête éthique et
 +spirituelle incessante. Auteur d'un des livres les plus célèbres, Le meilleur des Mondes, si son  nom  est
 +aujourd'​hui encore connu, le reste de son  œuvre est oublié.\\
 +++++ lire plus…|Pourtant,​ ses intuitions quant à l'​évolution de la société furent prémonitoires : à propos de
 +la science, du nucléaire, des stupéfiants,​ du cauchemar transhumaniste,​ etc... Il fut deux fois l' écrivain
 +phare de la jeunesse étudiante :​ en Grande-Bretagne après la 1ère guerre mondiale, trente ans plus tard sur
 +les campus américains. Comme Houellebecq,​ il avait compris que l'​hégémonie de l'​économisme et du divertissement
 +présente tous les risques de désarroi des individus face à leur condition de mortel. Il n'est donc pas étonnant
 +de constater des points d'​articulation entre les œuvres de ces deux auteurs : Les Particules élémentaires sont
 +comme une prolongation du meilleur des Mondes et La Possibilité d'une Île comme un écho à Île écrit peu avant
 +la mort de Huxley. L'un et l'​autre ​ ont d'​abord en  commun un même souci premier du destin humain individuel
 +et collectif auquel Huxley, à la différence de Houellebecq,​ donna une réponse religieuse.++++
 +
 +[[https://​www.youtube.com/​watch?​v=qH19WzWK-bQ|Voir ici l'​interview de l'​auteur]]
 +</​WRAP>​
 +<WRAP clear></​WRAP>​
 +<​html><​hr width=30%></​html>​
 +==== Opération Tchernobyl Forever ====
 +
 +{{popup>:​boutique:​couverture-boutique.jpg?​150 |}} "​Tchernobyl Forever » est un livre-DVD dont le produit de la vente est intégralement destiné à la protection des enfants soumis à l'​irradiation de Tchernobyl. Il s'agit d'une opération humanitaire pour pallier l'​abandon de toute radio-protection effective par les services des santé biélorusses,​ comme si on pouvait tourner la page de Tchernobyl.
 +
 +[[boutique-etb|Notre boutique]], le propose à la vente,tout comme le DVD seul.
 +<​html><​hr width=30%></​html>​
 +
 +==== De Hiroshima à Fukushima ===
 +//Livre de Marc Petitjean//
 +
 +{{popup>:​bibliographie:​hiro-fuku.jpeg?​150 |}}<​tab>​Le 11 mars 201 • soixante-six ans après Hiroshima et Nagasaki le Japon a
 +connu une terrible catastrophe nucléaire _ et immédiatement,​ comme en
 +1945, les mêcanismes du secret et de la désinformation se sont mis en place. F’ace au silenceomplice des politiques et des industriels,​ une frêle silhouette presque ​ centenaire s’est dressée : Le docteur Shuntaro Hida, médecin présent en 1945 à Hiroshima dans les heures qui ont suivi l’explosion atomique. Témoin direct des effets redoutables de l’irradiation externe, puis, au cours des années qui ont suivi, médecin des victimes de la contamination interne (les particules radioactives que l’on ingère ou inhale), le Dr HIDA s’est battu toute sa vie pour faire reconnaître les ravages de l’atome et ode droits des victimes.
 +
 +<​tab>​Le cinéaste marc Petitjean, qui l’avait déjà suivi en 2005 pour son film Blessures atomiques, est retourné le voir en 2012. A travers son histoire, il nous fait découvrir l’ampleur du mensonge atomique, depuis Hiroshima - les victimes utilisées comme des cobayes, le secret-défense opposé à toutes investigation… - jusqu’à Fukushima : les seuils d’alerte manipulés, et les déchets radioactifs disséminés… Ce témoignage puissant nous ouvre les yeux sur la réalité accablante de sept décennies de nucléaire militaire et civil au Japon.
 +<​html><​hr width=30%></​html>​
 +
 +==== Tchernobyl, une catastrophe : Quelques éléments pour un bilan ====
 +<WRAP prewrap 95% jutify>
 +
 +{{popup>:​bibliographie:​tcherno-catastrophe.jpg?​140 |}}
 +//Roger et Bella Belbéoch//​\\
 +**ED:** [[http://​www.librairie-quilombo.org/​+-La-Lenteur-+|La Lenteur]]\\
 +**ISBN:** 2954069600\\ ​
 +Présentation de l'​éditeur :\\
 +"Ce livre est incontestablement la meilleure étude historique sur la catastrophe nucléaire de Tchernobyl et ses conséquences. Paru en 1993 aux éditions Allia, il était introuvable depuis de nombreuses années. Maintenant que la "​marmite du diable"​ s'est remise à déborder à Fukushima, il nous a semblé que l'​exposé détaillé du précédent,​ en quelque sorte canonique, de Tchernobyl, serait aussi des plus utiles pour ceux qui veulent comprendre ce qui se passe maintenant au Japon, puis s'​efforcer de faire quelque chose de ce qu'ils auront compris."​
 +</​WRAP>​
 +<WRAP clear></​WRAP>​
 +
 +<​html><​hr width=30%></​html>​
 +
 +==== Tribunal Permanent des Peuples en japonais ====
 +
 +<WRAP prewrap 95% jutify>
 +{{popup>:​bibliographie:​tchernobyl-tribunal-jp.jpg?​270 |}}
 +**ED:** [[http://​openlibrary.org/​publishers/​Ryokufu_Shuppan|Ryokufu]]\\
 +**ISBN:** 7846113018\\
 +
 +<​tab>​Les éditions Ryokufu viennent de sortir sous forme d'un magnifique livre classique relié toile la version japonaise des minutes de la Session du Tribunal des Peuples consacrée à [[base_documentaire:​articles-1996:​etb-097|Tchernobyl]] , qui s'​était tenue à Vienne les 12-15 Avril 1996. Solange Fernex, fondatrice de ETB aux côtés de Michel et Etienne Fernex, de Wladimir Tchertkoff et de Galia Ackermann, et sa première Présidente,​ avait été la cheville ouvrière de cette immense aventure.
 +
 +On doit cette version japonaise à l'​initiative de Masahumi Takeuti, qui avait déjà porté à la connaissance du public japonais chez le même éditeur un recueil de publications [[[[archives:​bulletin#​2012|annoncé dans le bulletin d'​Avril 2012]] sur Tchernobyl de Solange et Michel Fernex. Masahumi Takeuti en a aussi établi la traduction, travail considérable et magnifique avec un souci de précision dont tous ceux avec qui il a échangé peuvent témoigner. ​
 +
 +La publication de ce nouvel ouvrage jouera à n'en pas douter un rôle important dans la mise en œuvre du projet d'une nouvelle session du Tribunal des Peuples sur Fukushima. Cette version en constitue la septième traduction, après les française, anglaise, allemande, italienne, ukrainienne et russe. ​
 +</​WRAP>​
 +<WRAP clear></​WRAP>​
 +
 +<​html><​hr width=30%></​html>​
 +==== Les Sanctuaires de l’abîme ====
 +<WRAP prewrap 95% jutify>
 +{{popup>:​bibliographie:​sanctuaires-abime.jpg?​140 |}}
 +//Nadine et Thierry Ribault//\\
 +**ED:** [[http://​www.amazon.fr/​Les-Sanctuaires-labîme-Chronique-Fukushima/​dp/​2910386406/​ref=sr_1_3?​ie=UTF8&​qid=1359642902&​sr=8-3|ENCYCLOPEDIE DES NUISANCES]]\\
 +**ISBN:** 2910386405\\
 +++++Présentation|
 +Comme chacun s’en souvient, un tremblement de terre, un raz-de-marée et un accident nucléaire ont frappé la région de Fukushima, au Japon, en mars 2011. En suivant les initiatives de Wataru Iwata, fondateur d’une association appelée "​Projet 47", visant à faire en sorte "que les gens accèdent à l’information juste et exacte et prennent conscience de ce qui est véritablement en train de se passer",​ les auteurs retracent la chronique des événements qui ont suivi le déclenchement de l’accident à la centrale de Fukushima – tergiversations du gouvernement et de l’entreprise responsable de la centrale, désinformation de la population, à qui l’on ne cesse de répéter qu’il n’y a aucun danger –, et rappellent la manière dont l’industrie du nucléaire "​pacifique"​ a été promue par le gouvernement japonais depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale, en collaboration avec les États-Unis,​ afin de rendre non seulement acceptable mais désirable une technologie que les bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki avaient marquée du sceau de l’infamie.
 +
 +L’ouvrage met en lumière le rôle joué par des organisations mafieuses ou semi-mafieuses telles que la Fondation Sasakawa dans la négation des conséquences des catastrophes de Tchernobyl et de Fukushima sur la santé des populations,​ ainsi que le rôle joué par les yakuza dans l’assistance aux populations immédiatement après la catastrophe,​ se substituant à des "​pouvoirs publics"​ étatiques et locaux totalement dépassés par les événements. Sont également remis en question un certain nombre de clichés concernant ce qu’il est convenu d’appeler la culture japonaise, qui rendrait la population particulièrement apte à se résigner à une sorte de fatalité. La réalité est fort différente,​ comme l’attestent notamment les pillages constatés après la catastrophe,​ ainsi que les sentiments de désespoir et de panique qui animent de larges couches de la population.
 +++++
 +</​WRAP>​
 +<WRAP clear></​WRAP>​
 +
 +<​html><​hr width=30%></​html>​
 +==== Fukushima - Récit d'un désastre ====
 +<WRAP prewrap 95% jutify>
 +{{popup>:​bibliographie:​fukushima-desastre_.jpg?​120 |}}
 +//Michaël Ferrier//\\
 +**ED:** [[http://​www.gallimard.fr/​|Gallimard]]\\
 +**ISBN:** 207013735X\\
 +
 +Note de l'​éditeur :\\
 +"On peut très bien vivre dans des zones contaminées : c'est ce que nous assurent les partisans du nucléaire. Pas tout à fait comme avant, certes. Mais quand même. La demi-vie. Une certaine fraction des élites dirigeantes - avec la complicité ou l'​indifférence des autres - est en train d'​imposer,​ de manière si évidente qu'​elle en devient aveuglante, une entreprise de domestication comme on en a rarement vu depuis l'​avènement de l'​humanité."​
 +
 +++++ Fiche de lecture (Yves Lenoir)|
 +<​tab>​Un ami a ré-attiré mon attention sur le livre de Michaël Ferrier. La présentation que l'​auteur en avait faite à l'​Université Paris VIII il y a quelques mois m'​avait laissé dubitatif. Il nous avait lu le passage de la "chute des livres"​ durant le tremblement de terre qui a tout déclenché. Par certains côtés ces quelques pages m'​étaient apparues comme un exercice littéraire assez complaisant. Et qui le reste.\\ \\
 +
 +<​tab>​Maintenant que j'ai terminé son livre, un livre à lire et à relire, un livre pour la pile du chevet, j'​apprécie le courage qu'il faut pour penser et donner à penser le monde d'​aujourd'​hui dont Fukushima est un symptôme ultime.\\ \\
 +
 +<​tab>​Son récit rend compte d'un exercice d'​ascèse de l'​intelligence et de la morale. L'​honnêteté de MF consiste à avoir transcrit au fil du texte le cheminement de son être intérieur et l'​incroyable accroissement de sa capacité à percevoir la signification profonde des choses qu'il a acquise lors de son double voyage initiatique vers la "​demie-vie"​ imposée aux hibakushas de Fukushima et à tous ceux qui craignent de le devenir, au travers des stigmates de la catastrophe,​ pour le présent, et des replis de sa mémoire pleine de tant de références littéraires décrivant des désastres du passé. Il faut se creuser et se vider le cœur pour réussir à égrener certaines phrases. Et il faut faire de même pour les lire et les ruminer.\\ \\
 +
 +<​tab>​Un seul regret : qu'une œuvre équivalente n'ait pas surgi de la catastrophe de Tchernobyl. Les différences de la perception du temps entre culture occidentale et culture orientale sont telles qu'une réflexion comme celle qu'il nous livre n'est pas vraiment conceptualisable si l'on n'est pas imprégné par les langages qui véhiculent cette culture orientale et sa philosophie du temps, le japonais et le chinois.\\ \\
 +
 +<​tab>​Toute personne dont la fonction pourrait la conduire à rendre des comptes à ses semblables devrait accepter l'​épreuve de lire Fukushima, Récit d'un désastre. Pour être en mesure de jauger son rôle et ses décisions ; ses prises de position aussi.\\ \\
 +
 +<​tab>​MF est un véritable écrivain, nourri de plusieurs cultures, de tant de cultures. Les grands écrits hantent son esprit et leurs fulgurances résonnent de mille échos à travers ses pages. A l'​instar des vrais écrivains il donne l'​envie de la lecture, de la (re)découverte des textes qui passeront les siècles.\\ \\
 +
 +<​tab>​Le rapport des premières heures d'​après le séisme que lui a confié un employé de la centrale ne m'a pas surpris. J'​avais imaginé que la situation avait atteint le comble du chaos. Mais il y a apporté sa réalité humaine et rappelé une vérité constante : l'​héroïsme est une vertu imposée par l'​épreuve à des hommes normaux, qui ne savent que se comporter en être humain. Ceux qui fuient se comportent comme des animaux.
 +++++
 +
 +</​WRAP>​
 +<WRAP clear></​WRAP>​
 +
 +<​html><​hr width=30%></​html>​
 +==== Après l'​Accident Atomique, guide pratique d’une radioprotection efficace ====
 +<WRAP prewrap 95% jutify>
 +{{popup>:​bibliographie:​coveraaa.jpg?​120 |}}
 +<fs medium>​[[boutique-etb|Achetez ce livre dans notre boutique]]</​fs>​
 +
 +//Vladimir Babenko//\\
 +**ED:** [[http://​www.tatamis.fr|Tatamis]]\\
 +**ISBN:** 2917617640\\
 +<​tab>​L'​expérience acquise en vingt ans par l'​Institut indépendant Belrad auprès des populations touchées par Tchernobyl est unique.
 +
 +<​tab>​Ce livre porte ce savoir à la connaissance du grand public. On y découvre que le sort des habitants des zones contaminées par les retombées de l'​accident n'est guère enviable, contrairement aux estimations officielles résumant Tchernobyl à quelques dizaines de morts et quelques milliers de cancers de la thyroïdes. Les enfants en bonne santé y sont une petite minorité. ++Lire la suite| Là où Belrad a encore les moyens d'​intervenir pour mesurer la charge radioactive de chacun, contrôler la nourriture, dispenser conseils et information,​ et distribuer un complément alimentaire à base de pectine de pomme, la situation sanitaire est meilleure. Cependant une protection absolue est illusoire. La vie « après » l'​accident atomique n'est plus une bonne vie, mais une vie au milieu d'une nature où rôde un danger indiscernable. Les voies conduisant les polluants radioactifs de l'​environnement dans l'​organisme humain sont légion ; des polluants invisibles, inodores et sans saveur !\\ 
 +
 +<​tab>​L'​auteur met l'​information nécessaire pour une radio­protection efficace à la portée de tous : parents, maîtres d'​école et enfants.
 +++
 +</​WRAP>​
 +<WRAP clear></​WRAP>​
 +
 +<​html><​hr width=30%></​html>​
 +
 +==== Tribunal Permanent des Peuples ====
 +<WRAP prewrap 95% jutify>
 +{{popup>:​bibliographie:​tchernobyl-tribunal.jpg?​120 |}}
 +<​html><​a href="​http://​enfants-tchernobyl-belarus.org/​extra/​pdf-divers/​telecharge.php?​pdf=etb-097.pdf"><​img src="​./​extra/​down_pdf.png"> ​ Télécharger ce document</​a><​br><​br>​
 +<a href="​./​virtubook/​etb-097/"​ target="​_blank"><​img src="​./​extra/​book.png">​ Lire le document en ligne</​a></​html>​
 +
 +**Tribunal Permanent des Peuples : Tchernobyl, conséquences sur l'​environnement,​ la santé et les droits de la personne**(1996)\\
 +
 +Tchernobyl représente un tournant de l'ère atomique, au même titre que la bombe d'​Hiroshima avait révélé au Monde sidéré le chemin parcouru depuis la découverte du radium en 1898. Une grande défaite de la sagesse et de la mesure, une défaite désirée dans la célébration de la force sans limite.
 +
 +++++lire la suite|
 +Rares sont ceux qui ont pressenti le potentiel de destruction engendré par cette découverte,​ tel le philosophe-historien Henry Adams, bien seul à avoir su penser en cette matière :  ​
 +
 +<boi frame-grey 80%>
 +<​tab>​“Le postulat de l’unité, lequel était la marque de la pensée humaine au Moyen-Âge, a succombé très lentement aux preuves da la complexité. La stupeur de la science devant le radium en est une preuve.\\
 +<​tab>​(…) Encore un siècle ou un demi-siècle ne sera pas nécessaire pour mettre sans dessus dessous la pensée. Le droit, dans ce cas, disparaîtrait en tant que théorie ou principe a priori, et céderait la place à la force. La moralité deviendrait police.\\
 +<​tab>​Les explosifs atteindraient une violence cosmique. La désintégration dominerait l’intégration.”\\ \\
 +;;#Henry Adams, in lettre à l’historien\\
 +Henry Osborn Taylor, 1903;;#
 +</​boi>​
 +
 +<​tab>​Développée dans le secret, le mensonge et l'​illusion l'​énergie atomique a empoisonnée la Terre entière, suite à la dispersion de l'​équivalent de 10 000 fois les retombées de la bombe d'​Hiroshima. La destruction du réacteur 4 de Tchernobyl ​ y a rajouté une contamination aigüe sur de vastes territoires,​ et spécialement en Biélorussie,​ Ukraine et Russie, mais aussi en Scandinavie,​ en Allemagne et en Autriche.\\ \\
 +
 +<​tab>​Le déni des dégâts provoqués par les radiations atomiques s'​inscrit dans la filiation de l'​image bienfaisante de l'​usage intensif des rayonnements ionisants et du radium en médecine et dans certaines applications courantes. Il a structuré la propagande atomique depuis l'​explosion d'​Hiroshima et a connu une extension obscène depuis que les observations des médecins et chercheurs ont pris la mesure des conséquences sanitaires et écologiques de Tchernobyl.\\ \\
 +
 +<​tab>​L'​initiative collective à l'​origine de la session du Tribunal Permanent des Peuples rapportée ci-dessous n'​aurait pu être menée à bien sans une implication sans réserve de témoins et de militants de la vérité et de la justice. Elle restaure la dignité des victimes et met en lumière la duplicité des institutions et des hommes qui ont placé leurs intérêts dans le développement de l'​énergie atomique. Le tableau détaillé et complexe qui en est résulté est unique et d'une actualité brûlante au moment où les questions sur l'​avenir des populations touchées par Fukushima s'​accumulent,​ dans une grande confusion parfois.
 +++++
 +</​WRAP>​
 +<WRAP clear></​WRAP>​
 +
 +<​html><​hr width=30%></​html>​
 +==== Oublier Fukushima ====
 +<WRAP prewrap 95% jutify>
 +{{popup>:​bibliographie:​oublier_fukushima.jpg?​140 |}}
 +//Arkadi Filine//\\
 +**ED:** [[http://​courtcircuit-diffusion.com/​Les-Editions-du-bout-de-la-ville|Les Editions du Bout de la ville]]\\
 +**ISBN:** 1091108003\\
 +
 +<​tab>​La catastrophe nucléaire au Japon serait résolue. Catastropher,​ liquider, évacuer, réhabiliter,​ banaliser : autant d'​épisodes d'un feuilleton destiné à nous faire oublier Fukushima. Autant de chapitres de ce livre pour défaire les mensonges des États nucléarisés. "Je ne veux plus y retourner. Là-bas, la vie a été effacée",​ explique une grand-mère japonaise qui a fui la zone contaminée. La catastrophe ++ lire la suite| dans laquelle se débattent les Japonais n'est pas seulement un aperçu de ce qui nous attend partout ailleurs, c'est aussi le miroir grossissant de notre condition présente, celle de prisonniers d'un monde clos. Chaque foutue aspiration à la liberté se cogne aux murs des installations nucléaires,​ se perd dans le temps infini de la contamination. Quelle existence reste-t-il à mener avec un dosimètre autour du cou ? De Tchernobyl à Fukushima, du Japon à la France, des textes, des récits, des documents. Pour contribuer à l'​histoire immédiate du désastre nucléaire. Pour nourrir quelques esprits qui, refissent de se résigner.++
 +</​WRAP>​
 +<WRAP clear></​WRAP>​
 +
 +<​html><​hr width=30%></​html>​
 +==== Un biologiste contre le nucléaire ====
 +<WRAP prewrap 95% jutify>
 +{{popup>:​bibliographie:​rostand.jpg?​140 |}}
 +//Jean Rostand//\\
 +**ED:** [[http://​www.berg-international.fr|BERG INTERNATIONAL]]\\
 +**ISBN:** 291719149X\\
 +
 +<​tab>​Dès les années 70, des voix tentaient de se faire entendre en faveur des « sources d'​énergie solaire et dérivées », dont celle de Jean Rostand. Un des domaines privilégiés de sa réflexion fut celui des relations entre la science, l'​éthique et la politique. Bien que spécialiste de la biologie, il ne limita pas ses écrits à cette discipline, mais se pencha sur les implications morales et politiques des découvertes dans d'​autres domaines scientifiques,​ dont singulièrement la physique nucléaire. ++lire la suite| A partir des années 50, Jean Rostand s'​impliqua profondément et passionnément,​ pendant de nombreuses années, dans un combat sans concession contre la « bombe atomique française ». Il insistait sur le fait que « plus on tardera, plus ce passage sera difficile ». Le présent ouvrage regroupe ses textes et conférences contre la bombe atomique et le nucléaire civil. Ils n'ont rien perdu en actualité. Nous sommes maintenant 35 ans après, et force est de constater que les gouvernements successifs de notre pays, non seulement n'ont pas effectué cette reconversion,​ mais encore, sous la double pression des lobbies du pétrole et du nucléaire, ont tout fait pour éliminer les énergies concurrentes et limiter le plus possible le développement des économies d'​énergie et des énergies renouvelables en France, creusant ainsi le retard de notre pays par rapport à d'​autres qui s'y sont résolument engagés.
 +++
 +</​WRAP>​
 +<WRAP clear></​WRAP>​
 +
 +<​html><​hr width=30%></​html>​
 +==== L'​archipel des Séismes ====
 +<WRAP prewrap 95% jutify>
 +{{popup>:​bibliographie:​archipel.jpg?​140 |}}
 +//Corinne Quentin et Cécile Sakay//\\
 +
 +**Ed:** [[http://​www.editions-picquier.fr|Philippe Picquier]]\\
 +**ISBN:** 2809703205\\
 +
 +<​tab>​Romanciers,​ poètes, essayistes et artistes japonais livrent leurs témoignages,​ réactions à vif, méditations et visions sur la triple catastrophe,​ séisme, tsunami, accident nucléaire qui a frappé la région du nord-est du Japon le 11 mars 2011. Ces 
 +textes déclinent le courage, le deuil et la révolte, mais aussi l'​ironie,​ voire l'​humour noir, signes d'une force et d'une lucidité critique largement partagées. C'est en ce sens un document essentiel pour comprendre la société japonaise aujourd'​hui,​ pour partager ses doutes et ses espoirs d'une reconstruction sur des fondations qui pourraient être nouvelles.
 +</​WRAP>​
 +<WRAP clear></​WRAP>​
 +
 +<​html><​hr width=30%></​html>​
 +
 +==== La vérité sur le nucléaire ====
 +<WRAP prewrap 95% jutify>
 +{{popup>:​bibliographie:​verite.jpg?​140 |}}
 +//Corinne Lepage//\\
 +**ED:** [[http://​www.albin-michel.fr|Albin Michel]]\\
 +**ISBN:** 222623067X\\
 +
 +Le nucléaire est un sujet tabou en France. Qu'il s'​agisse de la sécurité des centrales, du coût réel de cette énergie ou des contraintes qu'​elle fait peser sur notre démocratie,​ l'​opacité règne. Mais depuis, il y a eu Fukushima. Cette catastrophe a tout changé : que se passerait-il en France si un accident similaire se produisait ? Sommes-nous vraiment préparés à ce type d'​événement ? Quel est le poids du lobby nucléaire ? ++lire la suite| En présentant tous les arguments, Corinne Lepage, ancienne ministre de l'​Environnement,​ députée européenne et avocate spécialisée dans les dossiers liés à l'​énergie,​ répond aux légitimes questions que se pose désormais l'​opinion. Un document à la fois très fort, très argumenté, qui évite les procès d'​intention et ouvre un débat longtemps interdit.
 +++
 +</​WRAP>​
 +<WRAP clear></​WRAP>​
 +
 +<​html><​hr width=30%></​html>​
 +
 +==== Notes de Hiroshima ====
 +<WRAP prewrap 95% jutify>
 +{{popup>:​bibliographie:​notes_de_hiroshima.jpg?​150 |}}
 +//Oe Kenzaburô//​\\
 +Ed: [[http://​www.folio-lesite.fr/​Folio/​accueil.action|Folio]]\\
 +ISBN: 207044564X\\
 +
 +<​tab>​Dans ce bouleversant recueil d'​observations,​ de réflexions et de témoignages entendus lors de différents reportages à Hiroshima, le Prix Nobel de littérature Kenzaburô Ôé s'​interroge sur ce que nous avons réellement retenu, su et peut-être trop vite conclu du bombardement nucléaire. Il s'​interroge,​ mais n'​apporte pas de réponse. Il ne se pose pas en moralisateur,​ mais en simple rapporteur, en témoin humaniste et universel d'une catastrophe trop vite oubliée. ++lire la suite| C'est lors d'un reportage sur la neuvième conférence mondiale contre les armes nucléaires que Kenzaburô Ôé croise ces hommes et ces femmes, agonisants, défigurés,​ rescapés de ce funeste 6 août, écartelés entre "​devoir de mémoire et droit de se taire"​. Il ira à leur rencontre, mais à celle aussi des médecins qui luttent courageusement contre le "​syndrome des atomisés"​. C'est à tous ces héros silencieux qu'il rend ici un hommage poignant et digne. (//article du Point//​)++</​WRAP>​
 +<WRAP clear></​WRAP>​
 +
 +<​html><​hr width=30%></​html>​
 +==== Les silences de Tchernobyl ====
 +<WRAP prewrap 95% jutify>
 +{{popup>:​bibliographie:​silences.jpg?​140 |}}
 +//Galia Ackerman, Guillaume Grandazzi, Frédérick Lemarchand//​\\
 +ED: [[http://​www.autrement.com|Autrement]]\\
 +ISBN: 2746708211\\
 +
 +Huit à neuf millions de personnes vivent, et vivront longtemps encore, dans les territoires contaminés d’Ukraine,​ de Russie et de Biélorussie. Cette catastrophe nucléaire majeure, le plus grand “accident” industriel dans l’histoire de l’humanité,​ a produit peu d’expression artistique, à l’exception notable de La Supplication de Svetlana Alexievitch,​ et ses héros, les liquidateurs,​ sont restés anonymes, oubliés. Mais cet événement n’a pas disparu pour autant de la mémoire ni du quotidien des populations dont il a littéralement changé le monde...</​WRAP>​
 +<WRAP clear></​WRAP>​
 +
 +<​html><​hr width=30%></​html>​
 +==== ECRR 2010 Recommendations of the European Committee on Radiation Risk: The Health Effects of Exposure to Low Doses of Ionizing Radiation ====
 +<WRAP prewrap 95% jutify>
 +{{popup>:​bibliographie:​ecrr-2010.jpg?​140 |}}
 +
 +//Chris Busby, Dr. Rosalie Bertell, Inge Schmitz Feuerhake, Alexey V. Yablokov//
 +
 +<​html><​a href="​http://​enfants-tchernobyl-belarus.org/​extra/​pdf-divers/​telecharge.php?​pdf=etb-093.pdf"><​img src="​./​extra/​down_pdf.png">​ Télécharger ce livre</​a><​br><​br>​
 +<a href="​./​virtubook/​etb-093/"​ target="​_blank"><​img src="​./​extra/​book.png">​ Visualiser en ligne</​a></​html></​WRAP>​
 +<WRAP clear></​WRAP>​
 +
 +<​html><​hr width=30%></​html>​
 +==== Fukushima and health: what to expect (ECRR 2009) ====
 +<WRAP prewrap 95% jutify>
 +{{popup>:​bibliographie:​what_to_expect.jpg?​140 ​ |}}
 +//Chris Busby//\\
 +**ED:** [[http://​www.greenaudit.org|Green Audit]]\\
 +**ISBN:** 1897761175\\
 +
 +Fukushima and Health: What to Expect: Proceedings of the 3rd International Conference of the European Committee on Radiation Risk, Lesvos Greece May 5/6th 2009 (Documents of the ECRR)
 +</​WRAP>​
 +<WRAP clear></​WRAP>​
 +
 +<​html><​hr width=30%></​html>​
 +==== Aliments irradiés ====
 +<WRAP prewrap 95% jutify>
 +{{popup>:​bibliographie:​malbouffe.jpg?​140 |}}
 +//​collectif//​\\
 +**ED:** [[http://​golias-editions.fr|Golias]]\\
 +**ISBN:** 2354720092\\
 +
 +L'​irradiation ne se contente pas d'​exterminer les germes indésirables,​ par la même occasion ils détruisent instantanément toutes les vitamines, les antioxydants,​ les enzymes, les acides gras, et dans le cas des viandes rouges, certains composants naturellement présents dans les fibres deviennent cancérigènes.
 +Actuellement,​ cinq pays de l'​Union européenne autorisent ++lire la suite| l'​irradiation ou (ionisation) d'​autres aliments : la Belgique (8), la France (16), la Hollande (8), l'​Italie (3) et le Royaume-Unis (10). (extrait du site www.bioweight.com)
 +En France, l'​AFSSA semble dépassée par ce problème comme elle l'est par d'​autres. Ce sont donc les grands groupes alimentaires que mènent la danse, pour leur bon profit.
 +Les membres du collectif abordent chacun à leur façon des sujets en bordure de celui de l'​ionisation. On comprend aussi mieux pourquoi il est si important de réagir par rapport à la PAC (politique agricole commune) et en quoi l'​agriculture commence de plus en plus a s'​apparenter à une forme d'​industrie ; qui au passage s'​empare du bio.++
 +</​WRAP>​
 +<WRAP clear></​WRAP>​
 +
 +<​html><​hr width=30%></​html>​
 +==== Medical and biological effects of radio-cesium incorporated in the human organism ====
 +<WRAP prewrap 95% jutify>
 +{{popup>:​bibliographie:​medical--bandazhevsky.jpg?​140 |}}
 +//Yuri Bandazhevsky//​\\
 +<​html><​a href="​http://​enfants-tchernobyl-belarus.org/​extra/​pdf-divers/​telecharge.php?​pdf=etb-094.pdf"><​img src="​./​extra/​down_pdf.png">​ Télécharger ce livre</​a><​br><​br>​
 +<a href="​./​virtubook/​etb-094/"​ target="​_blank"><​img src="​./​extra/​book.png">​ Visualiser en ligne</​a></​html></​WRAP>​
 +<WRAP clear></​WRAP>​
 +
 +<​html><​hr width=30%></​html>​
 +==== Solange Fernex, l'​insoumise ====
 +<WRAP prewrap 95% jutify>
 +{{popup>:​bibliographie:​solange_insoumise.jpg?​140 ​ |}}
 +//Elisabeth Schulthess//​\\
 +**ED:** [[http://​www.yvesmichel.org|Yves Michel]]\\
 +**ISBN:** 2913492274\\
 +
 +Baisser les bras, se résigner à l'​inacceptable ? Jamais de la Vie ! L'​inacceptable pour Solange Fernex, c'est de ne pas respecter la vie, c'est de promouvoir des politiques et des techniques qui conduisent à la mort. Ce sont ces 500 000 enfants qui survivent dans les zones très contaminées autour de Tchernobyl. Ce sont ces tonnes de déchets radioactifs que personne ne sait retraiter. Ce sont ces arsenaux ++lire la suite| d'​armes de destruction massive fabriquées par l'​Occident,​ vendues aux pays les plus pauvres. Ce sont ces lobbies du nucléaire, de l'​agrochimie,​ des OGM, qui pour le profit de quelques uns empoisonnent la planète entière. Au fil de ces entretiens avec Elisabeth Schulthess, apparaît la diversité des combats de Solange Fernex tant sur le plan écologique,​ féministe, que social : elle jeûne, manifeste, occupe Fessenheim, Taverny, Creys-Malville,​ soutien au professeur biélorusse Bandazhevsky... De même, au conseil municipal et au Parlement Européen, elle œuvre pour préserver l'​environnement,​ la santé, la paix et les droits de la personne. Voici l'​impressionnant parcours de cette figure emblématique,​ qui inlassablement depuis plus de quarante ans, propose des alternatives pour préserver les ressources pour les générations futures et construire un monde vivable pour tous.++
 +</​WRAP>​
 +<WRAP clear></​WRAP>​
 +
 +<​html><​hr width=30%></​html>​
 +
 +
 +
 +==== Tchernobyl, déni passé, menace future? ====
 +<WRAP prewrap 95% jutify>
 +{{popup>​bibliographie:​molitor.jpg?​140 |}}
 +<​del><​fs medium>​[[boutique-etb|Achetez ce livre dans notre boutique]]</​fs></​del>​
 +
 +Cet ouvrage est maintenant épuisé, et l'​auteur a choisi de l'​offrir :\\
 + ​[[http://​enfants-tchernobyl-belarus.org/​virtubook/​Marc|soit en lecture gratuite directement sur notre site]],\\
 +
 +soit en téléchargeant un fichier directement exécutable :\\
 +[[http://​enfants-tchernobyl-belarus.org/​zippy/​Marc-Molitor.exe.zip|Pour PC]]\\
 +[[http://​enfants-tchernobyl-belarus.org/​zippy/​Marc-Molitor.app.zip|Pour Mac]]
 +
 +//Marc Molitor//\\
 +ED: [[http://​www.racine.be|Racine]]\\
 +ISBN : 2873867157
 +
 +++++ Fiche de lecture (Yves Lenoir)|
 +Fiche de lecture (18 mai 2011)\\
 +auteur : **Marc Molitor**\\
 +titre : **Tchernobyl,​**\\
 +<​tab><​tab>​**déni passé, menace future?**\\
 +Editeur : **Racine RTBF**, Avril 2011\\ \\
 +
 +<​tab>​Le 25ème anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl a été l'​occasion d'un bouquet de publications et de films que l'on peut classer en trois grandes catégories.\\
 +<​tab>​La première, évidemment,​ est celle des ouvrages, articles et émissions de télévision ou de radio destinées à clore le chapitre Tchernobyl, d'une façon ou d'une autre, afin de libérer la route du « grand retour du nucléaire », le titre de l'​excellent livre de Marie-Hélène Labbé (2006, Frison Roche). La seconde regroupe des œuvres artistiques et de témoignage,​ livre de photos, articles et émissions impressionnistes,​ plus ou moins influencées par le message laissé par la première catégorie. La troisième, la moins nombreuse, comprend les travaux de fond, livres ou émissions préparés de longue date dont les auteurs ont une connaissance approfondie de cet immense sujet.\\ \\
 +
 +<tab> Le livre de Marc Molitor appartient sans conteste à cette dernière catégorie. Il n'a pas d'​équivalent. Il correspond à ce qu'un honnête homme attend d'un travail pour l'​Histoire : apporter les éléments indispensables pour comprendre ce qu'un enchaînement de faits et de décisions a eu comme conséquences catastrophiques,​ depuis la double explosion initiale jusqu'​au refus officiel de considérer comme tels les maux engendrés par l'​absorption de faibles doses journalières de Césium 137. Un cataclysme durable, sournois, « camouflable » jusqu'​à un certain point. Une tragédie sans fin. L'​affaire de Tchernobyl ne sera pas close avant plusieurs siècles, qu'il s'​agisse de l'​avenir du site ou du destin des hommes. Le titre choisi traduit cette évidence et toutes les questions en suspens. Tchernobyl suit son cours, comme un « arbre qui pousse » selon la formule de l'​académicien écologue russe Alexey Yablokov. Encore faut-il décrire ses racines et le substrat empoisonné où il puise ses nutriments.\\ \\
 +
 +<tab> Marc Molitor a pris le temps de lire les rapports, ces rapports que bien souvent seuls les technocrates consultent pour savoir ce qu'il faut dire et répéter. Il les a lus pour relever leurs contradictions internes, y déceler ce qu'ils cherchent à cacher, en faire ressortir les justifications de l'​injustifiable : la mise en danger délibérée de centaines de milliers de « liquidateurs » pour maintenir la centrale en service, coûte que coûte ; et aussi le sort réservé aux corps et aux gènes de millions de personnes quasi confinées au sein d'une nature contaminée par les retombées de l'​accident,​ qu'ils sont sommés de « remettre en valeur ».\\
 +<tab> Il s'est également rendu à plusieurs reprise sur place pour rencontrer chercheurs, médecins, responsables d'​association. Si 25 ans après l'​événement tant de personnes continuent de consacrer leur existence à chercher à en réduire les séquelles, c'est que la réalité s'​impose,​ que les dégâts ne sont pas imaginaires,​ que les malades ne sont pas victime de leurs fantasmes mais d'une agression radioactive chronique. Et que ces femmes et ces hommes capables ont regardé cette réalité en face, ne se sont pas détourné, accablés par le destin de Sysiphe qu'il leur a fallu alors choisir. Marc Molitor rend justice à cette réalité humaine traitée avec tant de désinvolture par les sectateurs de l'​énergie atomique.\\ \\
 +
 +<tab> Le désastre de Fukushima s'est produit juste avant que son ouvrage ne soit mis sous presse. Ainsi à la sombre perspective d'un Tchernobyl indéfiniment durable sont venues se superposer toutes les incertitudes que l'​état de la centrale atomique japonaise a engendrées. Puissent les Japonais ne pas suivre les directives découlant des « enseignements » de Tchernobyl selon les rapports de l'​AIEA,​ de l'​UNSCEAR,​ de l'OMS et de toutes les officines dont la secte atomique a parsemé les Etats et les administrations. Puissent les Japonais se guider à partir d'​ouvrages tels que « Tchernobyl, déni passé, menace future ? ».\\ \\
 +
 +;;# Yves Lenoir ​ ;;#
 +++++
 +++++Commentaire de Wladimir Tchertkoff auteur du livre
 +"Le Crime de Tchernobyl : Le goulag nucléaire|
 +Un livre de référence. Indispensable. Qui tire un trait sous 25 ans de censure à côté de celui de Yablokov-Nesterenko. Admirable par la richesse et l'​organisation lucide de l'​information. Une pièce maîtresse dans le procès qui devra se faire, qui commence déjà, des pouvoirs dominants de cette civilisation. Un livre utile pour l'​intelligence de l'​apparente complexité dont chacun peut se saisir. Je me régale en le lisant dans les trains de mes déplacements.\\
 +
 +Amitiés et un grand merci à Marc.
 +;;#​Wladimir;;#​
 +++++
 +</​WRAP>​
 +<WRAP clear></​WRAP>​
 +
 +<​html><​hr width=30%></​html>​
 +==== Chernobyl: Consequences of the Catastrophe for People and the Environment ====
 +==== NYAS ====
 +( NYAS )
 +<WRAP prewrap 95% jutify>
 +{{popup>:​bibliographie:​yablokov.jpg?​140 |}}
 +//Alexey V. Yablokov, Vassily B. Nesterenko, Alexey V. Nesterenko//​\\
 +ISBN : 1573317573
 +
 +Ce livre est maintenant libre de droits.\\
 +<​html><​a href="​http://​enfants-tchernobyl-belarus.org/​extra/​pdf-divers/​telecharge.php?​pdf=ChernobylNYAS.pdf"><​img src="​./​extra/​down_pdf.png">​ Télécharger ce livre</​a>​.<​br><​br>​
 +<a href="​./​virtubook/​chernobylnyas/"​ target="​_blank"><​img src="​./​extra/​book.png">​ Lire en ligne</​a></​html>​
 +
 +
 +La traductrice en langue anglaise de ce livre, [[films-interviews-debats#​Janette Sherman|Janette Sherman, a récemment répondu à une interview ​ que l'on peut voir ici]] sur les victimes de Tchernobyl.</​WRAP>​
 +<WRAP clear></​WRAP>​
 +
 +<​html><​hr width=30%></​html>​
 +==== La philosophie de ma vie ====
 +<WRAP prewrap 95% jutify>
 +{{popup>:​bibliographie:​la_philosophie_de_ma_vie.jpg?​140 |}}
 +//Youri Bandazhevsky//​
 +ED : [[http://​www.jcgawsewitch.com/​|Jean-Claude Gawsewitch]]\\
 +ISBN : 2350130533\\
 +
 +Youri Bandazhevsky,​ d'​origine biélorusse,​ est professeur de médecine et spécialiste en anatomopathologie. Suite à son emprisonnement en 2001, la communauté scientifique internationale s'est insurgée et s'est mobilisée pour lui témoigner son soutien. Libéré de façon anticipée en 2005, il est aujourd'​hui interdit de résidence au Belarus et consacre ses efforts à améliorer les moyens sanitaires de la région d'​Ivankov en Ukraine, particulièrement polluée par les retombées de Tchernobyl.</​WRAP>​
 +<WRAP clear></​WRAP>​
 +
 +<​html><​hr width=30%></​html>​
 +==== Sortir du nucléaire, c'est possible. Avant la catastrophe ====
 +<WRAP prewrap 95% jutify>
 +{{popup>:​bibliographie:​belbeoch-sortir.jpg?​140 |}}
 +//Bella et Roger Belbéoch//​\\
 +ED : [[http://​www.ladylongsolo.com/​|L'​esprit frappeur]]\\
 +ISBN : 2844050387\\
 +
 +Les désastres nucléaires ne sont pas réservés aux pays de l'Est sinon pourquoi distribuer de l'iode stable près des centrales nucléaires françaises ? On peut sortir du nucléaire sans attendre la catastrophe et ses conséquences dramatiques par l'​arrêt des exportations d'​électricité,​ l'​utilisation maximum de l'​hydraulique et de nos centrales électriques au fioul et charbon qu'EDF s'​apprête à démanteler pour rendre le nucléaire irréversible. Mettre fin au danger nucléaire n'est pas un problème technique mais politique qui dépend de l'​exigence de la population vis-à-vis de ses élus.</​WRAP>​
 +<WRAP clear></​WRAP>​
 +
 +<​html><​hr width=30%></​html>​
 +==== Tchernoblues ====
 +<WRAP prewrap 95% jutify>
 +{{popup>:​bibliographie:​belbeoch.jpg?​140 |}}
 +//Roger Belbeoch//​\\
 +ED : [[http://​www.ladylongsolo.com/​|L'​esprit frappeur]]\\
 +ISBN : 2844051806
 +
 +De la servitude volontaire à la nécessité de la servitude. Le mensonge politique n’a rien de nouveau, mais la perspective de catastrophes nucléaires lui a donné une autre dimension. Les citoyens sont devenus beaucoup plus exigeants en matière de mensonges et ce sont désormais des experts : médecins, scientifiques,​ associations,​ syndicats, etc., qui ont pris le relais des politiques et les assomment de (...)</​WRAP>​
 +<WRAP clear></​WRAP>​
 +
 +<​html><​hr width=30%></​html>​
 +
 +==== Tchernobyl - Bienvenue en enfer ====
 +<WRAP prewrap 95% jutify>
 +{{popup>:​bibliographie:​bienvenue_en_enfer.jpg?​140 |}}
 +//Sylvie Baussier, Pascale Perrier//\\
 +ED : [[http://​www.oskareditions.com/​|OSKAR editions]]\\
 +ISBN : 235000662X
 +
 +Ayant découvert un journal intime russe datant de 25 ans, Natalia, Fanny et Mouss se lancent dans une enquête sur l'​accident nucléaire de Tchernobyl. Les pages du journal, traduites et mises en ligne quotidiennement sur leur blog, ne vont pas tarder à  susciter de violentes réactions. Les adolescents déterrent alors un passé oublié et de terribles secrets ! Ce roman, conçu comme un polar, est l'​occasion de s'​informer sur la catastrophe de Tchernobyl et ses conséquences dévastatrices : un sujet encore tabou aujourd'​hui,​ aux multiples zones d'​ombre.</​WRAP>​
 +<WRAP clear></​WRAP>​
 +
 +<​html><​hr width=30%></​html>​
 +==== La supplication ====
 +<WRAP prewrap 95% jutify>
 +{{popup>:​bibliographie:​supplication.jpg?​140 |}}
 +//Svetlana Alexievitch//​\\
 +ED : [[http://​www.jailu.com/​|J'​ai Lu]]\\
 +ISBN : 2290343609
 +
 +«Des bribes de conversations me reviennent en mémoire... Quelqu'​un m'​exhorte : - Vous ne devez pas oublier que ce n'est plus votre mari, l'​homme aimé qui se trouve devant vous, mais un objet radioactif avec un fort coefficient de contamination. Vous n'​êtes pas suicidaire. Prenez-vous en main !» Tchernobyl. Ce mot évoque dorénavant une catastrophe écologique majeure. Mais que savons-nous du drame humain, quotidien, qui a suivi l'​explosion de la centrale ? Svetlana Alexievitch nous fait entrevoir un monde bouleversant : celui des survivants, à qui elle cède la parole. Des témoignages...</​WRAP>​
 +<WRAP clear></​WRAP>​
 +
 +<​html><​hr width=30%></​html>​
 +==== Confession d'un reporter ====
 +<WRAP prewrap 95% jutify>
 +{{popup>:​base_documentaire:​kostine.jpg?​140 |}}
 +//Igor Kostine//\\
 +ED : Les Arènes\\
 +ISBN : 2912485975
 +
 +Résumé du livre:\\
 +Surnommé "​l’Homme légendaire"​ par le Washington Post, Igor Kostine est un témoin capital de la catastrophe de Tchernobyl. Le 26 avril 1986, quelques heures seulement après l'​explosion,​ il survole la centrale. La radioactivité est si forte que toutes ses pellicules deviennent noires. Une seule photo pourra être sauvée: elle fera le tour du monde . Surpris par l'​ampleur de la catastrophe et par le silence des autorités, Igor Kostine décide de rester sur place et de vivre au milieu des 800 000 ‘liquidateurs’ qui se succéderont sur le site de l'​accident. Lui-même irradié, il n'aura de cesse, vingt années durant, de photographier la centrale et la zone interdite qui l'​entoure. Son histoire se confond avec celle de Tchernobyl. Il a vu l'​évacuation des villages, le désespoir et le courage des populations,​ la construction du sarcophage, les hommes déplaçant à mains nues des blocs radioactifs,​ les cimetières de machines, les jardins et les vergers contaminés redevenus des terres sauvages où l'​homme n'a plus sa place... Pour la première fois, il raconte, en mots et en images.
 +
 +++++Portrait d’Igor Kostine dans Libération du 28/05/96 |
 +<box white 95%|**A l’occasion du 10e anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl, Libération avait publié ce portrait d’Igor Kostine.**>​
 +
 +
 +**Igor Kostine, 59 ans, est l’homme qui a photographié Tchernobyl pendant dix ans.**
 +
 +**Pour se présenter, il dit : « Igor n’a peur de rien ni de personne »**, et vous assène aussi sec une grande claque dans le dos. Au premier coup d’oeil, on voit mal, en effet, ce qui pourrait intimider ce géant moustachu qui parle fort, boit la vodka au litre, conduit à toute allure, mais cède toujours le passage aux dames. Parfois, la fanfaronnade frise la folie.
 +
 +**Quelques heures après l’explosion du réacteur n°4 de Tchernobyl, il était parmi les premiers sur les lieux de la catastrophe**. Depuis, Igor Kostine y retourne régulièrement,​ consacrant sa vie à photographier les effets des radiations. Il est comme enchaîné à ce sujet qui abrégera son existence aussi sûrement qu’il l’a rendu célèbre.
 +
 +**Ce sens inné de la bravoure**, il dit tenir ça de sa mère. Pendant la guerre, elle glissait des seaux de bortsch aux prisonniers allemands sous les barbelés. « Elle savait que si on la surprenait, on la fusillerait sur place. » Mais elle nourrissait l’espoir fou que son mari, soldat de l’armée Rouge donné pour mort aux portes de Kichinev, était vivant quelque part et, pourquoi pas, parmi les prisonniers. Kostine a commencé par être ingénieur. Il concevait des machines-outils. La dernière en date servait à creuser des tranchées militaires dans la glace et dans le roc. A 36 ans, il choisit d’être photographe,​ effectue des petits reportages locaux, puis à l’étranger. Sans jamais devenir un grand de la profession.
 +
 +**27 avril 1986, il reçoit un coup de fil d’un ami pilote d’hélicoptère : il se passe quelque chose à Tchernobyl**,​ il ne sait pas très bien quoi, mais on lui a donné l’ordre de s’y rendre. Il embarque. L’hélicoptère est recouvert d’une carapace de plomb. Quand le pilote annonce qu’ils sont cinquante mètres au-dessus du réacteur, il dévisse la porte de l’appareil et braque ses objectifs sur les ruines en contrebas. « Rétrospectivement,​ c’est la seule chose que je regrette. C’était vraiment de la folie. » Ils sont alors au coeur du nuage radioactif qui s’échappe de la centrale. Ses deux Nikon F3 ne tardent pas à rendre l’âme. De cette journée, seuls un ou deux clichés subsiste ! nimbés d’une lumière vert sale. Les rayons gamma ont surexposé tous ses films.
 +
 +**Depuis, il y retourne sans cesse. « Il est totalement obsédé »**, confie James Rupert, correspondant du Washington Post à Kiev. Une obsession dont ni lui ni ses interlocuteurs n’arrivent à cerner la nature
 +profonde. Il enveloppe ses appareils comme on emmaillote des nouveau-nés. Il découpe ses films en bandes de 20 centimètres et leur applique des temps de développement variables pour réussir à sauver quelques photos. Il photographie au pas de course, prenant juste le temps de faire la mise au point. A chaque retour de voyage, il tue les radiations à grandes rasades de vodka glacée. Et lorsque la fatigue se fait trop grande, il décroche et part se faire soigner dans un hôpital de Kiev ou de Moscou.
 +
 +**Après l’accident,​ des milliers d’hommes sont appelés pour remplacer les machines dont l’électronique a grillé sous l’effet des radiations.** « Sans le robot Vassia, sans le robot Piotr, je ne sais pas ce qui serait advenu de notre civilisation. Beaucoup d’entre eux sont malades aujourd’hui. Il y en a aussi qui craquent et qui se pendent. Je pourrais me mettre à genoux devant eux. » En l’espace d’une semaine, Kostine sort cinq fois sur le toit de la centrale pour photographier ces hommes au tablier de plomb. Entre deux et trois minutes à chaque fois, alors que les soldats n’y restent que quarante secondes. A sa dernière sortie, on lui demande de réaliser une vue panoramique du toit pour faciliter le travail à venir. Pour cet acte de bravoure, il sera cité à l’ordre du mérite. « J’ai photographié des guerres, le Viêtnam, la Yougoslavie,​ l’Afghanistan. Dans les guerres, on sait toujours d’où vient le danger. A Tchernobyl, il est partout, invisible et impalpable. » Alors, inlassablement,​ il accumule les preuves : poissons morts sur la rive, poulain à huit pattes, pin à l’arborescence délirante, enfant dont les doigts palmés sortent des épaules.
 +
 +**« Mes photos, ce sont des documents, pas des oeuvres d’art.** C’est le cri de ceux qui n’ont pas de voix pour crier : la terre, les enfants, les pauvres gens. » Dans un film sur Kostine réalisé en 1991 [(L’Album interdit. Documentaire réalisé par Victor Kriptchenko et Vladimir Taratchenko.)],​ on voit ses photos d’enfants mal formés circuler dans les rangs du Parlement ukrainien. « Aujourd’hui,​ on dépense des millions pour faire croire au monde entier que Tchernobyl est la centrale la plus sûre qui soit, et les enfants de la zone continuent à boire du lait contaminé. Au mois de novembre dernier il y a eu un autre incident [(Une fuite de troisième catégorie sur l’échelle d’Ines qui en compte sept.)]. On ne l’a appris que cinq mois plus tard. Je dois être fou pour croire que ce que je fais sert à quelque chose. »
 +
 +**Dans le coin d’un hall des Nations unies à New York, des photos de Kostine et d’autres photographes célèbrent le sinistre anniversaire.** « Je voulais que les gens de la rue voient ces photos, mais ici il n’y a que des fonctionnaires pressés avec des dossiers sous le bras. » Une délégation tibétaine échange des saluts profonds et passe sans s’attarder. Le « machin » est au bord de la faillite, Kostine a dû payer ses tirages lui-même, l’exposition n’est annoncée dans aucun journal. Cette fois encore, Kostine a le sentiment de s’être fait blouser. Comme en 1990, lorsque l’agence de presse italienne Imago organise la première exposition de ses photos à Milan et en profite pour revendre ses négatifs à l’agence Sygma en France. Il se débat comme un beau diable pour les récupérer.
 +
 +De ces dix années, Kostine a retiré beaucoup d’honneurs,​ des prix, une santé précaire, mais de l’argent, somme toute, très peu. Il roule en Lada et vit dans un deux pièces dans le centre de Kiev. Comment faire ! sa place sur le marché de la photo quand on ne parle pas un mot d’anglais,​ quand le mot « avocat » ne vous évoque rien de précis ? Malgré les déceptions,​ Kostine persiste. Il y a un mois, il est retourné à Tchernobyl. Sans autorisation,​ il est allé dans la salle du réacteur photographier la dalle de béton soufflée par l’explosion. « Cette photo me manquait. Et puis j’étais en commande pour Stern », dit- il, comme pour se justifier. Il en est revenu fatigué et nerveux. Il n’avait même pas pris la peine d’enfiler un tablier de plomb, alors que le taux de radiation est à cet endroit extrêmement élevé. « Cela m’aurait gêné dans mes mouvements et j’aurais pu trébucher » explique-t-il. Sur son état de santé, il reste très évasif. En décembre 1990, il a passé un mois dans un hôpital à Hiroshima. Le diagnostic ? « Igor vivra jusqu’à 150 ans comme tous les Moldaves », répond-il en rigolant. Ses yeux se voilent lorsqu’il évoque les trois fausses couches de sa femme, Alla. Et lorsqu’on lui demande comment il va occuper les quatre- vingt-dix ans qui lui restent à vivre, Kostine assure qu’il ne retournera plus à Tchernobyl ; qu’il veut maintenant faire un livre de ses photos. « Et puis après, je veux dormir au soleil. » Il joint le geste à la parole, ferme doucement les yeux et tourne la tête vers un astre imaginaire.. Il roule en Lada et vit dans un deux pièces dans le centre de Kiev. Comment faire ! sa place sur le marché de la photo quand on ne parle pas un mot d’anglais,​ quand le mot « avocat » ne vous évoque rien de précis ? Malgré les déceptions,​ Kostine persiste. Il y a un mois, il est retourné à Tchernobyl. Sans autorisation,​ il est allé dans la salle du réacteur photographier la dalle de béton soufflée par l’explosion. « Cette photo me manquait. Et puis j’étais en commande pour Stern », dit- il, comme pour se justifier. Il en est revenu fatigué et nerveux. Il n’avait même pas pris la peine d’enfiler un tablier de plomb, alors que le taux de radiation est à cet endroit extrêmement élevé. « Cela m’aurait gêné dans mes mouvements et j’aurais pu trébucher » explique-t-il. Sur son état de santé, il reste très évasif. En décembre 1990, il a passé un mois dans un hôpital à Hiroshima. Le diagnostic ? « Igor vivra jusqu’à 150 ans comme tous les Moldaves », répond-il en rigolant. Ses yeux se voilent lorsqu’il évoque les trois fausses couches de sa femme, Alla. Et lorsqu’on lui demande comment il va occuper les quatre- vingt-dix ans qui lui restent à vivre, Kostine assure qu’il ne retournera plus à Tchernobyl ; qu’il veut maintenant faire un livre de ses photos. « Et puis après, je veux dormir au soleil. » Il joint le geste à la parole, ferme doucement les yeux et tourne la tête vers un astre imaginaire.
 +
 +Igor Kostine en six dates:\\
 +27 décembre 1936 : Naît à Chisinau (à l’époque Kichinev) en Moldavie.\\
 +1955. Travaille comme ingénieur, tout en poursuivant ses études.\\
 +1972. Devient photographe.\\
 +1974. Photographe pour l’agence Novosti.\\
 +1987. Reçoit le World Press, alors qu’il est soigné dans une clinique de Moscou.\\
 +1989. Première exposition de ses photos à l’Ouest (Milan).
 +</​box>​
 +++++
 +</​WRAP>​
 +<WRAP clear></​WRAP>​
 +
 +<​html><​hr width=30%></​html>​
 +==== Sans danger Immédiat ====
 +<WRAP prewrap 95% jutify>
 +{{popup>:​bibliographie:​sans_danger_immediat.jpg?​140 |}}
 +//Rosalie Berthell//​\\
 +ED : [[http://​www.pleinelune.qc.ca/​|La Pleine Lune]]\\
 +ISBN : 2890240469
 +
 +Dans cet ouvrage remarquable,​ le docteur Rosalie Bertell retrace l’histoire politique et technique du développement de l’industrie nucléaire, révélant des faits qui ont été délibérément dissimulés au grand public dans tous les pays qui ont choisi le nucléaire.
 +
 +++++Brève présentation|
 +Pourquoi après Winscale (Sellafield ), Three Mile Island et Tchernobyl, les autorités publiques affirment-elles toujours que les radiations de faibles intensité sont " sans danger immédiat "pour la santé publique ?\\ \\
 +Pourquoi les chercheurs qui tentent de mesurer les retombées de cette technologie se heurtent-ils constamment au secret militaire ?\\ \\
 +Nous savons tous qu’une guerre nucléaire pourrait entraîner la disparition de l’espèce humaine, mais ce que nous savons moins, c’est qu’aujourd’hui,​ nous faisons face à cette menace que cette guerre ait lieu ou non. L’industrie électronucléaire et celle de l’armement sont à l’œuvre. On peut déjà noter leurs effets néfastes sur la santé et sur le patrimoine génétique de l’espèce humaine.\\ \\
 +Dans cet ouvrage remarquable et très bien documenté, Rosalie Bertell retrace l’histoire du développement de l’industrie nucléaire civile et révèle des faits qui ont été délibérément dissimulés au grand public. La vérité contribuera peut-être à nous faire bouger avant qu’il ne soit trop tard.\\ \\
 +Détentrice d’un doctorat en biométrie, Rosalie Bertell poursuit depuis 1970 des recherches en hygiène de l’environnement. Reconnue internationalement pour ses travaux sur le cancer et particulièrement sur la leucémie, elle obtenait en 1986 le prix Nobel Alternatif. Elle a participé à plusieurs commissions d'​enquêtes américaines sur les effets du nucléaire sur la santé publique ; le gouvernement russe a fait également appel à ses services après la catastrophe de Tchernobyl. Directrice de la recherche à l'​International Institute of Concern for Public Health de Toronto, elle collabore régulièrement à diverses commissions d e l'ONU sur la qualité de l'​environnement. Elle a mis sur pied un programme d’assistance médicale pour les habitants des îles Marshall et du Pacifique Sud. Cette scientifique travaille en étroite collaboration avec les populations les plus sévèrement touchées par le militarisme et la pollution.
 +++++
 +</​WRAP>​
 +<WRAP clear></​WRAP>​

URL-courte: http://tinyurl.com/bo8bcgb

Aidez BELRAD, Merci ! Plan du site Aide à la navigation Contactez-nous Informations Légales