notre_association [Enfants de Tchernobyl Belarus]
 




Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Les deux révisions précédentes Révision précédente
Révision précédente
notre_association ['28/04/2019 18:49']
notre_association ['26/05/2019 19:14'] (Version actuelle)
Name
Ligne 1: Ligne 1:
 +{{keywords>​ enfants tchernobyl Belarus Bélarus cesium cesium137 belrad ETB}}
  
 +===== Bienvenue sur notre site =====
 +~~NOTOC~~ ​
 +<WRAP centeralign>​=== Bulletin et Assemblée Générale ===
 +<fs medium>//​Retrouvez le dernier bulletin// [[archives:​bulletin|dans les archives bulletin]]\\
 +//et le dernier compte-rendu d'​Assemblée Générale//​ [[archives:​ag-conf_de_presse|dans les archives AG]]</​fs></​WRAP>​\\ ​
 +
 +<WRAP centeralign round caution width 755px ><fs x-large>​[[memoriam|In Memoriam - Tchernobyl - 1987]]</​fs></​WRAP>​
 +
 +<WRAP centralign 690px>
 +|< 680px 200px - >|
 +| {{:​actualites:​urgent.jpeg?​200|}} | Notre trésorière doit nous quitter pour raisons personnelles.\\ Nous recherchons pour la remplacer une personne compétente\\ et disponible pour un travail bénévole.\\ Pour en savoir plus, <​html><​a href="​./​extra/​pdf-divers/​telecharge.php?​pdf=APPEL-Candidat.pdf"><​img src="​./​extra/​down_pdf.png">​ téléchargez l'​appel à candidature</​a>​
 +</​html>​ |
 +</​WRAP>​
 +
 +
 +<boi frame-red 60%|<​WRAP centeralign><​color red>​**<​fs large>Le Monde d'​Après</​fs>​**</​color></​WRAP>>​
 +<WRAP centeralign><​fs large>​[[http://​enfants-tchernobyl-belarus.org/​doku.php?​id=boutique-etb#​tchernobyl_le_monde_d_apres|Le DVD multilingue est disponible en boutique ! ]]</​fs>​\\
 +</​WRAP>​
 +</​boi>​
 +
 +
 +<boi frame-black|<​WRAP centeralign><​color red>​**<​fs large>​Tchernobyl,​ Le monde d'​après !</​fs>​**</​color></​WRAP>>​
 +
 +<WRAP centeralign>​Présentation du film **"​Tchernobyl,​ le monde d'​après"​**,​ produit par Enfants de Tchernobyl Belarus.</​WRAP>​
 +
 +<​tab>​j’ai le plaisir et l’honneur de vous informer qu’un travail collectif de dix huit mois vient de trouver sa conclusion :
 +**la version française originale sous-titrée du film //"​TCHERNOBYL,​ le monde d’après"//​** est disponible. La première aura lieu le 26 avril 2018 au cinéma //«Les 7 Parnassiens»//​ à Paris (voir tract joint ci-dessous).\\
 +
 +<​tab>​Il s’agissait au départ de réfuter la thèse du film //"​Tchernobyl,​ Fukushima : vivre avec"//,​ diffusé par la chaîne ARTE le 26 avril 2016, un film dont le scénario et le tournage ont été contrôlés par le directeur du CEPN — l’officine implantée dans l’établissement du CEA de Fontenay-aux-Roses — Jacques Lochard, également Vice-président de la //​Commission internationale de protection radiologique//​ (CIPR), affiliée à l’OMS depuis 1956.
 +++++Lire la suite…|
 +<​tab>​Le défi était considérable. Ce film résulte de la mise en forme par le cinéaste Marc Petitjean[(auteur de nombreux films dont //"​Blessures atomiques"//​ (2006) et "//De Hiroshima à Fukushima, le combat du Dr Hida contre l’énergie atomique"//​ (2015))] d’archives inédites et de témoignages recueillis en juillet 2016 au Belarus par une petite équipe constituée d’Alexey Nesterenko, Mona et Michel Hugot et Yves Lenoir.
 +
 +<​tab>​L’énorme travail de transcription et de traduction a été mené à bien avec le concours de l’association belge //Enfants de Tchernobyl ASBL// et par Wladimir Tchertkoff[(auteur du livre //«Le crime de Tchernobyl»//,​ Actes Sud (2006) et co-auteur de nombreux films dont //«Le Sacrifice»//​ et //​«Controverses nucléaires»//​)].
 +
 +<​tab>​Ce travail ne prendra tout son sens et toute sa portée qu'​avec la contribution du plus grand nombre à ses promotion et diffusion. Chacune et chacun est invité à se concerter avec les associations écologiques et anti-nucléaires locales pour organiser une ou plusieurs projections,​ éventuellement suivies de débats. Pour ce faire prendre contact avec Yves Lenoir.\\
 +
 +tél : 01 45 88 63 08 ;\\
 +email : <​yaj.lenoir@free.fr>​
 +
 +Cordialement,​\\
 +Yves Lenoir\\ ++++
 +
 +<WRAP center 80%>
 +{{popup>:​actualites:​capture-flyer.png?​250 |}} \\ \\
 +<fs large>​[[:​dossiers:​tlma|Accéder ici au dossier complet du film]]</​fs>​\\ \\
 +[[https://​vimeo.com/​277880949|Voir le teaser sur Viméo]]\\ \\
 +[[https://​vimeo.com/​277883588|Voir l'​échange avec le public sur Viméo]]
 +
 +[[boutique-etb#​tchernobyl_le_monde_d_apres|Acheter le DVD ici]]
 +</​WRAP>​
 +<WRAP clear></​WRAP>​
 +</​boi>​
 +
 +
 +<boi frame-red 60%|<​WRAP centeralign><​color red>​**<​fs large>​L'​accident est possible en France !</​fs>​**</​color></​WRAP>>​
 +<WRAP centeralign><​fs large>​[[base_documentaire:​articles-2017:​etb-196|Misha C. nous indique ici comment nous y préparer]]</​fs>​\\
 +</​WRAP>​
 +</​boi>​
 +
 +
 +<boi frame-black|<​tab><​tab><​tab><​tab><​tab><​tab><​tab><​tab><​tab><​color red>​**<​fs large>​Disponible dans notre boutique !</​fs>​**</​color>>​
 +\\
 +<WRAP centeralign>​**LA COMÉDIE ATOMIQUE**\\ //​L'​histoire occultées des dangers des radiations.//</​WRAP>​
 +
 +<​tab><​tab><​tab><​tab><​tab><​tab><​tab><​tab>//​**Yves Lenoir**//
 +
 +{{popup>:​bibliographie:​come_die-atomique.jpg?​160 |}}<​tab>​Le bilan humain de la catastrophe de Tchernobyl d’avril1986 a été définitivement figé avec le rapport adopté en 2006 par l’ONU et les gouvernements biélorusse,​ russe et ukrainien. Ce bilan minore considérablement le nombre de victimes, car il « ignore » de nombreuses séquelles constatées chez les millions de personnes exposées aux retombées radioactives et chez les 800 000 « liquidateurs » de la centrale. Et en octobre 2011, un expert russe qui avait coordonné la rédaction de ce rapport a affirmé au Japon que la santé de la population touchée par les rejets radioactifs de la catastrophe de Fukushima, en mars 2011, ne serait pas affectée...\\
 +++++Lire la suite…|
 +<​tab>​Comment expliquer cette scandaleuse culture du déni des effets de la radioactivité ? En se plongeant dans les archives, en remontant aux premiers usages intensifs des rayons X et du radium. C’est ce qu’a fait Yves Lenoir pour ce livre, où il retrace la surprenante histoire de la construction progressive d’un système international de protection radiologique hors normes au sein de l’ONU, qui minore systématiquement les risques et les dégâts des activités nucléaires.\\
 +<​tab>​On apprend ainsi comment les promesses de l’« énergie atomique » civile ont fait l’objet dans les années 1950 d’une intense propagande au niveau mondial : non seulement cette énergie satisfera sans danger les besoins de l’humanité,​ mais l’usage généralisé de faibles doses de radio-activité permettra de décupler la production agricole ! Surtout, Yves Lenoir révèle que les normes de protection des travailleurs de l’énergie atomique ou des populations qui pourraient être exposées après un accident nucléaire ont été définies par une poignée d’experts,​ en dehors de tout contrôle démocratique. Il explique leurs méthodes pour construire une « vérité officielle » minimisant les conséquences de Tchernobyl. Et comment ces procédés ont été mis en œuvre, en accéléré,​ après Fukushima. Une remarquable enquête historique, riche de nombreuses révélations.++++
 +
 +<​tab>​Yves Lenoir, ingénieur de formation, suit les questions nucléaires depuis sa participation à un groupe interministériel sur les déchets radioactifs en 1974-1975. Il est aujourd’hui président de l’association Enfants de Tchernobyl Belarus, créée en 2001 pour financer un organisme indépendant de protection radiologique du Belarus, l’Institut Belrad basé à Minsk.
 +
 +<fs medium>​**ISBN : 978-2-7071-8844-1,​ 04/2016\\ \\
 +
 +Vous pouvez commander ce livre auprès d'ETB (26€ dont port 4€) par :\\
 +<​tab>​1. chèque à l'​ordre d'ETB, 13, rue d'​Amont - 21410 - Ancey.\\
 +<​tab>​2. bon de commande à http://​enfants-tchernobyl-belarus.org/​B.C.html**\\
 +Les bénéfices seront reversés à BELRAD</​fs> ​
 +</​boi>​
 +
 +<​html>​
 +<div align="​center">​
 +<table border="​1">​
 +<tr>
 +<td>
 +<a href="​./​doku.php?​id=tf-promotion"><​img src="​./​extra/​couverture-s.jpg"​ width="​120"​ style="​float=left;"></​a>​
 +</td>
 +<td>
 +&​nbsp;&​nbsp;<​big>​Toujours en vente <a href="​./​doku.php?​id=boutique-etb">​dans notre boutique</​a></​big><​br><​br>​
 +&​nbsp;​Voir des extraits du livre <a href="​http://​enfants-tchernobyl-belarus.org/​virtubook/​TF-FR">&​nbsp;​en français</​a><​br>​
 +&​nbsp;&​nbsp;​et la version intégrale :&​nbsp;<​a href="​http://​enfants-tchernobyl-belarus.org/​virtubook/​TF-EN">​en anglais</​a>​ - <a href="​http://​enfants-tchernobyl-belarus.org/​virtubook/​TF-IT">​en italien</​a>​ - <a href="​http://​enfants-tchernobyl-belarus.org/​virtubook/​TF-NO">​en norvégien</​a>&​nbsp;​
 +</td>
 +</tr>
 +</​table>​
 +</​div>​
 +</​html>​
 +
 +<WRAP leftalign>​ <color #​dd0000><​ttip:​photo:​MISE EN GARDE DU GOUVERNEMENT FRANCAIS ! (cliquez sur l'​image)>​{{popup>:​archives:​avertissementmae.jpg?​400|}} <color blue><​fs medium><​tab><​tab><​tab><​tab>​No comment...</​fs></​color></​ttip></​color>​\\
 +<​tab><​tab><​tab>​... Où l'on prend conscience du double-langage officiel...</​WRAP>​
 +
 +
 +
 +
 +=== Origines de notre association ===
 +
 +<boi frame-purple left|<​html><​table border="​0"​ cellpadding="​0"​ cellspacing="​0"​width="​100%"><​tr><​td width="​80px"​ align="​right"><​img src="​./​etb-tinylogo.png"​ width="​60px"​ border="​0"></​td><​td><​div align="​center"><​b><​big><​big>​ETB-BELRAD associés pour protéger<​br><​br>​les enfants irradiés de Tchernobyl</​big></​big></​b></​div></​td><​td width="​100px"​ align="​left"><​img src="​./​belrad-tinylogo.png"​ width="​78"​ border="​0"></​tD></​tr></​table></​html>​ >\\
 +<​tab><​fs 1.1em>​L'​Institut indépendant BELRAD [[base_documentaire:​articles-2003:​etb-137|(Voir ici la création de BELRAD et son histoire)]] a besoin de 15 000 €/mois minimum pour payer ses 30 collaborateurs et les frais de la protection des 25000 enfants les plus exposés vivant dans les régions polluées par l'​accident de Tchernobyl.\\ \\
 +
 +<​tab>​Notre association,​ ETB, a été[[base_documentaire:​articles-2001:​etb-000| fondée le 27 avril 2001]], à la demande du Professeur **<​ttip:​photo:​Vassili Nesterenko>​{{:​vassili.nesterenko.jpg?​140|Vassily Nesterenko}}\\ 2 Déc. 1934 – 25 Aout 2008\\ </​ttip>​** pour apporter à BELRAD l'aide financière nécessaire à ses interventions sur le terrain. BELRAD réalise notamment des mesures de la contamination radioactive dans l'​organisme des enfants. Ces informations sont transmises aux habitants, et on explique aux mères de famille comment éliminer une grande partie des radionucléides radiotoxiques présents dans les aliments. Des cures intermittentes de pectine de pomme chez les enfants contaminés réduisent la charge corporelle en radiocésium qui est cause de nombreuses maladies. ETB reçoit de BELRAD des informations fiables sur la situation sanitaire du Belarus. Tout compris, investissement et fonctionnement,​ elle doit assurer 75 à 80% da la rubrique recettes du budget de l'​Institut.\\
 +
 +<​tab>​Le premier geste de solidarité à effectuer : contribuer personnellement [[adhesion_don|en faisant régulièrement un don]]. Le maintien des installations (maison de Belrad, équipements,​ véhicules etc) et la survie de l'​équipe de BELRAD en dépendent.</​fs>​
 +++++lire la suite|
 +<​tab><​fs 1.2em>​ETB et BELRAD forment une équipe pour protéger les enfants exposés aux rayonnements ionisants artificiels de Tchernobyl.\\ \\
 +
 +<​tab>​[[adhesion_don|Chaque don]] fait l'​objet d'un **reçu fiscal permettant une déduction des 2/3 de sa valeur du montant de l'​impôt sur les revenus**. Ainsi, verser 100€ à ETB revient in fine à ne payer que 33. Tout don compte et représente pour ETB une contribution précieuse à la tenue de ses engagements envers BELRAD.\\ \\
 +
 +<​tab>​Sans BELRAD, aucune radioprotection ne serait plus apportée aux enfants du Belarus et plus aucune mesure de la contamination corporelle des habitants du pays ne serait effectuée. <color red>##La principale source d'​information scientifique  sur les conséquences de la catastrophe de Tchernobyl disparaîtrait.##</​color>​\\ \\
 +
 +Dans une telle situation, la désinformation et la négation de l'​effet des radiations de Tchernobyl auraient libre cours."</​fs>​
 +++++
 +</​boi>​
 +
 +=== Contexte politique des interventions de BELRAD et ETB ===
 +//Mission internationale d'​observation judiciaire\\
 +Bélarus : La société civile indépendante « en liquidation »//
 +++++  --> Lire ici le rapport complet de cette mission |
 +<boi frame-grey 95%>
 +{{page>​base_documentaire:​articles-2004:​etb-069}}
 +</​boi>​
 +++++  ​
 +
 +=== Pourquoi il faut aider BELRAD ===
 +<WRAP centeralign>​ <color #​dd0000>​Pour obtenir notre RIB, merci de bien vouloir le demander à</​color>​ [[ftailhan@hotmail.fr?​subject=Demande de RIB|notre trésorier]]</​WRAP>​
 +<boi frame-cyan 700px center|<​color #​cc0000>​**Deux millions de personnes au moins, dont 500 000 enfants, vivent, en Biélorussie,​ sur un sol contaminé par l'​explosion de la centrale nucléaire de Tchernobyl...**</​color>>​
 +++++Lire l'​article|
 +<WRAP centeralign><​fs 1.2em>** Appel à financer les projets l'​institut\\ de radioprotection "​BELRAD"​**</​fs></​WRAP>​\\
 +{{ :​siege_social_etb2.png?​350 ​ |}}
 +\\ 
 +<fs 1.18em>​** Exposé des motifs :​**</​fs>​\\ \\
 +
 +<tab> Deux millions de personnes au moins, dont 500 000 enfants, vivent, en Biélorussie,​ sur un sol contaminé par l'​explosion de la centrale nucléaire de Tchernobyl. Toute la chaîne alimentaire est polluée par des éléments radioactifs. Parmi ceux-ci, le Césium 137. Le sol en regorge. Pour les familles peu fortunées, il est (quasiment) impossible de ne pas en ingérer.\\ \\
 +
 +<​tab>​Les populations des zones les plus contaminées dépendent d’un soutien dérisoire de l’Etat biélorusse et du travail de l’Institut « Belrad », représenté en France par l’association franco-biélorusse Enfants de Tchernobyl Bélarus (ETB), loi 1901, créée le 27 avril 2001.\\ \\
 +
 +<tab> L’Institut indépendant « Belrad » a été créé à Minsk en 1990, avec l’aide de Sakharov et de Karpov, par le Prof. Vassili Nesterenko, un physicien nucléaire du plus haut niveau qui, après l’accident de Tchernobyl, s’est reconverti dans la radioprotection des enfants qui sont les plus gravement touchés par la contamination radioactive. **On constate en effet dès la naissance :**
 +  * Des malformations
 +  * Une grande fragilité
 +  * Atteinte de tous les systèmes de défense contre les infections
 +  * Maladies cardiovasculaires
 +  * Maladies endocrines dont le diabète sucré grave
 +  * Thyroïdites
 +  * Atteintes neuro-psychiques et oculaires
 +  * Lésions d'​autres organes
 +  * Cancers
 +
 +<tab> L'​Institut BELRAD utilise un système de mesure de la radioactivité du Cesium 137 incorporé chez chaque enfant et un traitement qui réduit la charge en césium radioactif accumulé dans les organes. Ce traitement, à base de pectine de pomme vitaminée comporte des cures pour les enfants contaminés pendant 3 semaines, les cures devant être répétées ​ de 2 à 4 fois par an pour produire un effet significatif. Cette préparation permet d'​éliminer les atomes radioactifs (Cesium, Strontium et dérivés de l'​Uranium).\\ \\
 +
 +<​tab>​Beaucoup de Biélorusses,​ ayant de faibles revenus, doivent se nourrir d'​aliments produits localement, fortement contaminés,​ et ne peuvent financer les traitements de leurs enfants.\\
 +<tab> Les équipes de l'​institut BELRAD sillonnent les villages biélorusses,​ en mesurant le taux de Césium 137 chez les enfants et en leur fournissant gratuitement les comprimés de Pectine.\\ \\
 +
 +<tab> L'​institut BELRAD est, avec 430 000 mesures effectuées sur les enfants en vingt ans d'​activité,​ le seul témoin irréfutable de la contamination radioactive toujours présente dans une grande partie du territoire de Biélorussie. Il va à l'​encontre de la version rassurante diffusée par les gouvernements et les organismes internationaux sous l'​égide de l'OMS et de l'AIEA qui veulent faire croire que "​Tchernobyl,​ c'est fini". (voir le site [[http://​www.independentwho.org|d'​Independent Who]] ) Loin d'​aider l'​institut,​ on s'​acharne à le faire disparaître.\\ \\
 +
 +Il y a donc deux raisons de défendre l'​institut BELRAD, que pratiquement **seule l'​association "​Enfants de Tchernobyl Bélarus"​ finance :**
 +  - L'aide humanitaire,​ qui seule permet, par l'​information des familles et l'​utilisation des cures de pectine pour réduire les effets délétères du Cesium137, tout spécialement chez l'​enfant,​ bien plus vulnérable que l'​adulte.
 +  - Renforcer le combat pour que la vérité scientifique sur les conséquences sanitaires immédiates et à long terme d'un accident tel que celui de Tchernobyl soit enfin reconnue. BELRAD nous apporte pour cela une quantité de données irremplaçables.\\ \\
 +
 +<fs 1.18em>​** Historique et financements :​**</​fs>​\\ \\
 +
 +<tab> A l'​origine,​ le financement de BELRAD reposait sur l'aide du premier gouvernement biélorusse. Les gros donateurs étaient des millionnaires russes, comme Karpov, puis une fondation américaine qui a arrêté son aide à la suite de l'​attentat de septembre 2001. D'​autres sources, en provenance d'ONG occidentales,​ ont rapidement diminué.
 +  * L'​institut est né quand l'URSS disparaissait:​ il fallait répondre d'​urgence aux immenses dégâts provoqués par la catastrophe de Tchernobyl sur la santé des habitants des zones contaminées et non évacuées de Biélorussie.
 +  * La Fondation France Libertés de Danielle Mitterrand, qui nous avait aidé généreusement les premières années, a cessé toute aide.
 +  * L'​institut ne reçoit plus aucune aide d'​origine publique depuis 2005
 +  * L'​association "​Enfants de Tchernobyl Belarus"​ se bat pratiquement seule pour assurer la survie de l'​institut BELRAD.
 +
 +<fs 1.18em>​**Le contexte actuel :​**</​fs>​\\ \\
 +
 +<tab> En réponse à l’appel d’offre européen financé par EuropeAid inspiré par un nouveau programme de l’ONU, l’Institut Belrad a présenté, en avril 2009, un projet de radioprotection incluant les cures de pectine pour les enfants contaminés. Le financement demandé sur 18 mois s’élevait à 60 000 euros. La délégation de l’Union Européenne à Kiev, en charge de l’instruction de ces dossiers, a répondu à l’Institut par une insultante fin de non recevoir : « La thématique de votre projet n’est pas d’actualité »\\
 +tab> Pour comprendre ce refus, il faut savoir que les quatre agences de l’ONU (AIEA, OMS, PNUD, UNICEF) sous l’égide de l’AIEA, ont déclaré le 24 avril 2009 que les territoires affectés par l’accident de 1986 ne sont plus dangereux pour les populations… ce que même le gouvernement français n'ose prétendre en déconseillant formellement aux touristes de se rendre dans le Sud-Est du Bélarus (voir page web du Ministère des affaires étrangères).\\
 +<tab> Or, trois exemples - pour ne s’en tenir qu’à ceux-ci - en provenance des pays les plus touchés par l’accident,​ se sont inscrits en faux de cette affirmation,​ en confirmant l’utilité de la radioprotection des enfants telle que la pratique l’Institut Belrad au Bélarus, en empruntant la même méthode.\\ \\
 +
 +<fs 1.18em>​**D'​UKRAINE - **</​fs>​ En partenariat avec le Centre de Médecine Radioactive de l’Académie des Sciences d’Ukraine,​ une  ONG  alsacienne qui s’occupe des enfants ukrainiens (Les Enfants de Tchernobyl ) a réalisé, en 2008, une étude qui reprenait le protocole de l’Institut Belrad de Nesterenko. Des centaines d’enfants,​ habitant des villages contaminés du nord de l’Ukraine,​ ont fait l’objet d’une mesure de la contamination radioactive en césium 137 incorporé dans leur organisme, avant et après leur séjour dans l’Est de la France, mais également avant et après des cures de Vitapect2, un composé de pectine, fabriqué sous licence pour l’Institut Belrad de Minsk.\\ \\
 +
 +<tab> Dans sa dernière édition, la très officielle « Revue de l’Académie des Sciences médicales du Ministère de la santé publique d’Ukraine »  a consacré un article de 9 pages aux résultats obtenus à l’initiative de l’association française. On retiendra de cette publication scientifique 4 informations majeures :
 +  - Les organismes des enfants qui n’étaient pas nés au moment de l’explosion du réacteur nucléaire contiennent du césium 137.
 +  - Les enfants sont contaminés par le biais de la chaîne alimentaire.
 +  - Un séjour de 3 semaines en France permet de réduire de 30% en moyenne la contamination interne en césium 137 et ne plus subir la contamination externe. Ces résultats sont remarquables et prouvent l’intérêt de ces projets.
 +  - Une cure de pectine de 3 semaines dans leur école permet de réduire de 50% à 70% la contamination interne en césium 137.
 +
 +<tab> Pour permettre à BELRAD de continuer à soulager les souffrances des milliers d'​enfants contaminés par les radiations dues à la catastrophe de Tchernobyl, toutes les aides sont les bienvenues. Merci.\\ \\
 +
 +P.S. : Pour info, en 2011, la France possède 58 réacteurs nucléaires répartis dans 19 centrales.\\
 +<tab> Tchernobyl: un seul réacteur, des centaines de milliers de morts, des millions de malades !\\ \\
 +
 +<WRAP rightalign>​**M. Hugot**</​WRAP>​
 +++++
 +<​html><​a href="​./​extra/​pdf-divers/​telecharge.php?​pdf=pourquoi_aider.pdf"><​img src="​./​extra/​down_pdf.png">​ Téléchargez au format pdf</​a></​html>​
 +</​boi>​
 +=== Statuts de l'​association ===
 +Les statuts ont été mis à jour le 17 novembre 2018, votés à l’Assemblée Générale Extraordinaire à Paris
 +
 +<​html><​a href="​./​extra/​pdf-divers/​telecharge.php?​pdf=etb-statuts.pdf"><​img src="​./​extra/​down_pdf.png"> ​ Télécharger les statuts de l'​association</​a></​html>​
 +
 +<boi frame-red 160px>
 +<​html>​
 +<A HREF="​javascript:​void(0)"​onclick="​window.open('​http://​enfants-tchernobyl-belarus.org/​extra/​legal.html','​Informations légales ETB','​height=800,​ left=150, width=720, location=no,​ scrollbars=no,​ titlebar=no,​ resizable=0,​ location=no,​ toolbar=no, top=100, left=100'​)">​Informations Légales</​a></​html>​
 +</​boi>​

URL-courte: http://tinyurl.com/chhq768

Aidez BELRAD, Merci ! Plan du site Aide à la navigation Contactez-nous Informations Légales